1. Home
  2. Actu
  3. Nicolas Hale-Woods: sa grand-mère, Paulette, à l'origine de l'Xtreme de Verbier?

Tout un roman(d)

Nicolas Hale-Woods: sa grand-mère, Paulette, à l'origine de l'Xtreme de Verbier?

Le cofondateur de l’Xtreme de Verbier et créateur du Freeride World Tour gère plus de 160 compétitions dans le monde avec son équipe. Au départ, il y a eu Paulette, sa grand-mère…

Partager

Conserver

Nicolas Hale-Woods

Nicolas Hale-Woods est le cofondateur de l’Xtreme de Verbier et le créateur du Freeride World Tour. 

Blaise Kormann

 «Ma grand-maman s’appelait Paulette. Elle était née à La Chaux-de-Fonds, fille et petite-fille d’horlogers avec un papa qui avait gravi tous les sommets de 4000 mètres en Suisse, au début du siècle. Elle avait fait de l’escalade, avait été mise sur des skis.

C’est elle, Paulette, qui m’a transmis le bonheur de la nature. Je me souviens d’une semaine de ski à Davos, j’avais 8 ans. Il neigeait la nuit et faisait beau la journée. J’ai ces images dans la tête où je la suis en forêt. Puis elle m’a emmené au Mont-Gelé, à Verbier. Il y avait la vitesse, ce sentiment de liberté et de découverte. Je ne l’ai jamais quitté. Une amie médecin, qui s’occupe d’ados en difficulté, m’a dit un jour que je devais avoir un lobe frontal pas totalement terminé. J’en souris mais c’est vrai: à 53 ans, je surfe encore sur cette émotion d’enfance. Pas forcément à skis ou sur un snowboard; cela peut prendre la forme d’un tour à vélo. L’activité à l’extérieur fait partie de mon équilibre.

Pour que l’Xtreme naisse et devienne ce qu’il est aujourd’hui, j’ai été au bon moment, au bon endroit et il a fallu une suite de circonstances. En 1995, j’ai envoyé notre dossier à la poste de Montchoisi, à Lausanne, après être allé l’imprimer chez CopyQuick. Il est arrivé le bon jour sur le bureau de l’homme qui travaillait pour une agence de communication en train de lancer Red Bull en Suisse. Il avait un tas d’enveloppes, il a ouvert la mienne, m’a appelé, j’ai répondu tout de suite.

Cette époque était super excitante. Des skieurs partaient dans la poudreuse et réalisaient des trucs incroyables. Tout était nouveau, nous apprenions chaque jour: tout à coup surgissait une planche que nous n’avions jamais vue, des fixations bien plus efficaces. On a commencé par des bouts de vidéos qui montraient des mouvements jamais vus. Je ne me suis jamais considéré comme un rebelle, mais l’impression d’originalité était folle. Le grand air et ce mode de vie où tu bois une bière après des descentes inouïes avec tes potes… Nous nous disions que nous étions les rois du monde.

Le temps a passé. Là, nous sommes à la fin d’une journée de juin et je sors de sept séances pour le Freeride World Tour. Depuis le 23 mars 1996, je n’ai jamais eu de «vraies» vacances, je ne débranche jamais. Ce jour-là, date du premier Xtreme, quand j’ai vu les bouches ouvertes devant les descentes de Steve Klassen ou de Gilles Voirol, j’ai compris qu’il se passait quelque chose de puissant. Ensuite, dès que tu touches à l’indépendance, si tu es fait pour, tu n’en sors plus. Je ne suis pas timide et, si tu es persuadé que ton produit est bon, il est «facile» de le vendre. Quand on te questionne, tu peux répondre.

Ce que j’aime le plus? Voir mes deux garçons avoir du plaisir sur des skis ou en surf. Il y a dix ans, nous sommes partis quinze mois en famille, cela a créé des liens et une envie de continuer à passer des moments ensemble. Aujourd’hui, à 19 et 22 ans, ils me demandent encore ce qu’on pourrait faire cet été. J’aime transmettre et je sens qu’ils vont le faire aussi. Parfois je pense à Paulette, décédée six mois après notre dernière sortie, j’avais 11 ans. Elle a fait pareil pour moi.

>> Plus d'informations sur: www.freerideworldtour.com


L’E-Bike Festival, sa fierté

Du plus gros événement du genre en Europe, à Verbier du 11 au 14 août, il dit: «Le vélo électrique est une révolution. Il est socialement génial, ouvert à tous, de 7 à 97 ans, de tous les niveaux. Et capital pour l’économie de montagne.»

>> Retrouvez le E-Bike Festival à Verbier: www.verbierebikefestival.com

L’E-Bike Festival

L’E-Bike Festival, à Verbier, du 11 au 14 août.

DR
Par Marc David publié le 10 juillet 2022 - 08:29