Aller au contenu principal
Publicité
© sutterstock

Des plantes pour bien digérer les repas de fête

Publié jeudi 19 décembre 2019 à 11:00
.
Publié jeudi 19 décembre 2019 à 11:00 
.
Les fêtes de fin d’année arrivent avec leur cortège d’agapes bien arrosées. Comment se faire plaisir sans se faire du mal.
Publicité

La fameuse crise de foie, dont on se plaint fréquemment en fin d’année après des repas trop copieux et arrosés, n’existe pas. C’est une invention française donnant l’apparence d’un diagnostic médical à de simples troubles digestifs. Pour s’en prémunir, il suffit de ne pas faire d’excès à table et, en particulier, de ne pas dépasser lors d’un repas de fête la dose toxique d’alcool: 5 dl de vin à 12 degrés pour les hommes et 4 dl pour les femmes. Cela dit, certaines plantes peuvent vous aider à mieux supporter les excès de nourriture et de boisson.

Le chardon-marie, une plante méditerranéenne, est utilisé depuis l’Antiquité grecque pour combattre les troubles digestifs. La silymarine qu’il contient protège les cellules du foie des toxiques (il est même utilisé pour soigner les personnes intoxiquées par des champignons vénéneux). Le chardon-marie stimule également la production de bile et par là même la digestion. Les comprimés du commerce qui peuvent être prescrits par le médecin traitant (remboursables) sont à prendre une ou deux semaines avant, pendant et après des excès de table.

Le petit verre de Cynar en apéritif est un remède préventif bien connu qui illustre les vertus de l’artichaut. Dans certaines cultures, on consomme ce dernier à l’apéritif juste accompagné d’un filet d’huile d’olive. Les principes amers de la plante aident à la digestion des graisses en augmentant la sécrétion biliaire. Le pissenlit, lui, a en plus une fonction diurétique qui favorise l’élimination des toxiques par l’intermédiaire des reins. De nombreuses compositions multiplantes existent sous forme de comprimés dans le commerce (artichaut, boldo, pissenlit, chardon-marie…).

Si vous avez des brûlures d’estomac après manger, au lieu du traditionnel bicarbonate de sodium – déconseillé aux personnes souffrant d’hypertension – prenez plutôt du gel d’aloe vera. Et en cas de remontées acides, le Gaviscon, un extrait d’algues brunes, forme une sorte de couvercle au-dessus de l’estomac, empêchant le reflux. Surtout si vous ne vous couchez pas tout de suite après le repas et que vous relevez la tête de lit d’une dizaine de centimètres.

La tisane digestive, association de plantes, est à prendre sous forme de tisane légèrement amère après un repas trop lourd: Centaurii herba 10 g, Gentianae radix 10 g, Foeniculi fructus (fenouil) 20 g, Melissae folium 20 g, Carvi fructus (cumin) 20 g.
Bon appétit!

>> Les informations et conseils proposés dans cet article ne se substituent pas à une consultation ou au diagnostic d’un médecin.


 

Publicité

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré