1. Home
  2. Actu
  3. Maison: Purificateur d’air: oui ou non?

Maison

Purificateur d’air: oui ou non?

Question simple. Réponse complexe. Tout dépend de votre santé et de vos lieux de vie et de travail. Voici ce qu’il faut savoir sur les purificateurs d'air avant d’acquérir (ou pas) un de ces appareils dans l’air du temps, covid oblige.

Partager

Conserver

ENVIES_TECHNO_Purificateur air

Le marché des purificateurs est une jungle. Mais, pour simplifier les choses, la norme HEPA garantit un filtrage ultra-fin. 

ps-illustration.com

L’air est le dernier élément vital qu’on ne nous fait pas payer. Mais respirer un air pur n’est pas un droit garanti par la Constitution. C’est même parfois un luxe. Et c’est ainsi qu’un bidule supplémentaire encombre toujours plus fréquemment nos espaces de vie: le purificateur d’air.

Passons en revue les principaux cas de figure

Pollutions urbaines

Commençons par une bonne nouvelle: la qualité de l’air s’est améliorée depuis les années 1980 en Suisse grâce à une législation plus stricte sur les pollutions atmosphériques. Mais les habitants du centre de Genève ou de Lausanne sont forcément plus exposés aux particules fines émises par le trafic motorisé et par le chauffage des bâtiments. Les normes sont souvent dépassées dans certains quartiers et en bordure d’axes routiers très fréquentés. Un bon purificateur d’air peut réduire considérablement ce taux de particules fines dans un espace intérieur.

Pollutions maison

Même si fumer à la maison est presque devenu une manie aussi rare qu’inavouable, elle compte encore des milliers d’adeptes. Un purificateur d’air permet de filtrer efficacement les particules en suspension issues de la fumette ou d’autres pollutions maison (bricolage, cuisine, feu de cheminée, etc.).

Avec ou sans humidification?

L’humidité relative est un facteur important de la qualité de l’air intérieur et peut décider du type de purificateur (avec ou sans fonction humidification) à acquérir. Mais ce facteur n’est à surveiller et à maîtriser que durant les périodes de chauffage, qui assèchent drastiquement l’atmosphère des espaces clos. Un air trop sec est néfaste pour les bronches, surtout celles des bébés.

Un air trop humide est également déconseillé, car il fait le bonheur des acariens et autres organismes ennemis de nos alvéoles pulmonaires. Il est conseillé de maintenir une hygrométrie entre 40 et 50%. Si vous avez des doutes sur l’humidité relative de votre logement durant l’hiver, équipez-vous d’un hygromètre numérique à moins de 20 francs. Vous saurez alors si un purificateur-humidificateur pourrait être la meilleure solution.

Purificateurs et coronavirus: oui et non

La pandémie a fait exploser les ventes de purificateurs d’air. A tort ou à raison? Soyons très clairs: le meilleur des purificateurs d’air n’offre aucune garantie contre la transmission d’un virus à la maison. Acquérir un appareil en pensant qu’il sera dès lors possible d’inviter sans risque 20 potes pour faire la nouba comme au bon vieux temps d’avant est une dangereuse illusion.

En revanche, dans un cadre professionnel ou scolaire, où le port du masque, la sobriété et la distanciation physique sont la norme, les purificateurs d’air les plus performants contribuent bel et bien à réduire le risque de transmission. En effet, ce virus est aussi (voire surtout, selon certaines études) diffusé par les micro-gouttelettes que nous émettons simplement en respirant (aérosol respiratoire).

Associés à une aération régulière ou à une bonne ventilation des locaux, les purificateurs filtrant dès le premier passage plus de 99% de toutes les particules de moins de 1 micron (filtre HEPA) permettent de réduire sensiblement le taux de virus en suspension dans l’air. En Allemagne et en France, des établissements scolaires s’en sont d’ailleurs équipés. Dans un logement privé, un purificateur pourrait renforcer la sécurité de ses occupants tout au plus durant la convalescence d’un malade ou lors d’une période de quarantaine.

Quel appareil choisir?

Le marché des purificateurs est une jungle. Mais, pour simplifier les choses, la norme HEPA garantit un filtrage ultra-fin. Les appareils à filtres moins performants demeurent pourtant efficaces. Les marques Philips, Boneco, Blueair, Rowenta et Dyson sont souvent citées dans les premières places des comparatifs. L’épuration de l’air par ionisation ou par photocatalyse est en revanche à proscrire, selon des études.

Ne jamais oublier d’aérer!

Faut-il rappeler qu’un purificateur d’air ne stocke pas la moindre molécule de gaz carbonique (CO2)? Avec ou sans purificateur, logements, bureaux, magasins ou encore ateliers doivent régulièrement être aérés ou ventilés pour éviter l’accumulation de CO2 et d’autres substances (solvants notamment) contre lesquels ces appareils sont impuissants.

Conclusion

Une personne souffrant de pathologies respiratoires tirera peut-être bénéfice d’un purificateur d’air à son domicile. Mais il faut bien sûr d’abord en parler avec son généraliste ou un pneumologue. Il est cependant démontré qu’un bon purificateur d’air retient dans ses mailles la plupart des particules et poussières en suspension.

Les habitants en milieu urbain pollué peuvent sensiblement améliorer la qualité de l’air de leur logement avec un purificateur à filtre HEPA, qui piège les particules même largement inférieures au millième de millimètre. Les personnes souffrant d’allergies comme le rhume des foins et celles désireuses de diminuer les mauvaises odeurs et les effets des auto-pollutions (principalement le tabac) peuvent se contenter d’un purificateur équipé d’un filtre au charbon actif.

Et avant de craquer, il faut encore:
● prendre en compte la taille de son logement pour choisir la puissance adéquate du purificateur,
● déterminer quelles pièces sont les plus concernées et donc décider du nombre d’appareils ou s’imaginer aussi devoir parfois le déplacer,
● prendre en compte le bruit de l’appareil en décibels, surtout s’il est destiné à la chambre à coucher,
● décider si on souhaite ou non un appareil hybride doté de la fonction d’humidificateur,
● vérifier le prix des filtres de rechange, parfois prohibitif,
● savoir que ces appareils doivent être nettoyés chaque semaine et recevoir au moins un filtre neuf par année.


Trois liens internet… inspirants

La carte en temps réel de la pollution atmosphérique: airindex.eea.europa.eu

Les pages web de l’OFEV sur la qualité de l’air:
www.bafu.admin.ch/bafu/fr/home themes/air/etat/donnees.html

Un comparatif de purificateurs d’air:
www.lesnumeriques.com/purificateur-air/purificateurs-air-a2843.html


Deux modèles: l’hybride et le high-tech

BONECO Hybrid H300
Depuis plus d’une année, cet hybride purificateur-humidificateur soigne l’atmosphère de notre logement avec efficacité, discrétion et sobriété énergétique. Cet appareil au design helvétique se laisse aisément piloter via une application Bluetooth. Ses filtres de rechange (qui ne sont pas HEPA) ne coûtent pas trop cher. Disponible notamment chez Fust à 279 fr.

Philips AC 2887/10
La série 2000 des purificateurs de Philips fait l’unanimité. Ce modèle d’entrée de gamme permet de s’offrir un allié très efficace dans un environnement urbain grâce à un filtre HEPA sans pitié à l’égard des particules fines et des microbes. L’appareil teste l’air en permanence et adapte sa riposte à ses analyses. Il peut filtrer l'air d’un local de 80 m2. 322 fr. www.galaxus.ch

Par Philippe Clot publié le 20 mars 2021 - 09:17