1. Home
  2. Actu
  3. Mode: Rendre (tous) les gens canon avec des vêtements sur mesure

Mode

Rendre (tous) les gens canon avec des vêtements sur mesure

Gabi Fati, 23 ans, imagine des vêtements à porter sur le «catwalk» comme à la ville pour tout type de mannequin et a organisé son défilé inclusif en mai dernier à Genève.

Mode

«On m’a dit que je pouvais en faire mon métier», se rappelle le jeune homme aujourd’hui âgé de 23 ans qui a appris en autodidacte, en coupant à l’œil et sans dessiner de patron.

Julie de Tribolet

Son coup de foudre avec le stylisme remonte à son adolescence, alors qu’il vit dans son village en Guinée-Bissau. Gabi Fati a 13 ans lorsqu’il touche pour la première fois à la machine du couturier venu confectionner des vêtements sur mesure pour le ramadan. Ce grand créatif a pourtant dû attendre avant de se consacrer à sa passion pour la mode. A 14 ans, il part travailler dans une entreprise de peinture au Sénégal, puis entreprend une traversée vers l’Europe. «Après sept mois de trajet, je suis arrivé à Vallorbe pour demander l’asile, puis on m’a transféré dans un foyer à Lausanne», se rappelle-t-il. Là, Gabi persuade la directrice du foyer de lui acheter une machine à coudre pour reprendre les vêtements de ses camarades.

Puis tout s’enchaîne, avec un apprentissage de créateur de vêtements au Centre d’orientation (Cofop), à Lausanne, aboutissant à un CFC obtenu à l’été 2020 avec la meilleure note en pratique, mais aussi divers projets comme l’exposition au Musée de la mode à Yverdon, où il fait sensation avec un sac qui se transforme en veste. Le jeune artiste, qui s’inspire de tenues traditionnelles, remporte un prix et poursuit ses collaborations. La dernière en date est l’organisation de «Tu es canon», un défilé de mode inclusif en collaboration avec l’association NELA, qui favorise l’intégration des migrants et dont Gabi fait partie. Sous la houlette de l’artiste François Burland, le styliste participe à la présentation du premier manifeste suisse de la mode inclusive de l’association ASA-Handicap mental. «On m’a proposé de faire un défilé en lien avec ce manifeste et j’aime l’idée d’amener des mannequins qui sortent des normes, de tout âge», poursuit celui qui a choisi et habillé sur mesure une trentaine de mannequins.

Présenté fin mai à la Comédie de Genève, son défilé a connu un succès touchant. Sans attendre, l’hyperactif s’est déjà lancé sur une nouvelle idée, cette fois pour une expo qui se tiendra en 2022. Il faut le garder à l’œil!

>> Plus d'infos sur tu-es-canon-ch

Par Meryl Brucker publié le 19.07.2021