Aller au contenu principal
Publicité
© Dominique Weibel

Risoud, cathédrale naturelle

Publié lundi 11 mars 2019 à 09:16
.
Publié lundi 11 mars 2019 à 09:16 
.
Aux confins du canton de Vaud s'étend la plus vaste forêt d’Europe d’un seul tenant, le Risoud. Un extraordinaire terrain d’aventure pour tous les amoureux de la nature.
Publicité

De marbre en hiver, de verdure en été, le Risoud est une cathédrale naturelle: entre ses piliers, grands arbres tendus tout droit vers la lumière, on ressent l’immensité de la nature, sa force, sa permanence. Converti, le photographe vaudois Dominique Weibel s’enthousiasme: «C’est prenant, ça me parle! Dès qu’on rentre dans cette profonde forêt, on est en autonomie, on n’a plus de réseau, c’est l’aventure! Cependant, il faut avoir quelques notions d’orientation pour s’y risquer. En été, encore, le soleil aide à se repérer, mais en hiver, il est difficile de s’y retrouver et on peut s’y perdre très facilement!»

>> Découvrez d'autres photos de Dominique Weibel sur le Risoud

Les passeurs du Risoud

Dans les circonstances exceptionnelles de la Seconde Guerre mondiale, la densité et l’immensité de cette forêt de 2200 hectares à cheval entre la Suisse et la France – orthographiée Risoud du côté vallée de Joux et Risoux du côté Jura français – ont néanmoins été une aubaine: elles ont couvert les activités de la Résistance, dont les passeurs aidaient juifs et combattants à gagner la Suisse pour fuir la France occupée. Avec ses premiers arbres idéalement situés de part et d’autre à quelques mètres des habitations, avec son réseau de sentiers tentaculaire, avec ses dizaines de refuges et, surtout, avec sa frontière juste marquée par un muret de pierres sèches qu’il suffisait d’enjamber, la forêt du Risoud était une véritable alliée… aussi pour les contrebandiers.

Hier vitale, aujourd’hui passionnante, cette dimension historique est inscrite au programme des offices du tourisme de part et d’autre de la frontière, qui proposent différentes randonnées sur les traces des passeurs. Mais la forêt du Risoud ne vit pas que dans le passé. Les épicéas qui la constituent en majorité, ces sapins rouges qui jouent traditionnellement les arbres de Noël, se sont taillé une réputation mondiale comme bois de résonance.

Un arbre sur dix mille

Parce que le Risoud ne leur fait pas de cadeau, entre le froid de ses 1200 à 1300 mètres d’altitude et le calcaire de son sol qui avale l’eau avant que les arbres puissent s’en gorger, les épicéas poussent lentement, lentement, ce qui resserre les cernes de leur bois. S’ils croissent tout droit, sans défaut sur leurs six premiers mètres, avec un diamètre d’au moins 50 centimètres, une hauteur de 40 mètres, un âge de 200 à 400 ans et pas de nœuds cachés, ils deviennent alors éligibles pour renaître en violon, guitare, cor des Alpes ou haut-parleur. Un destin de star, réservé à un épicéa sur 10 000, qui multiplie grosso modo par 20 le prix du mètre carré non séché et par 500 celui du bois formaté-séché!

Seul au monde

Bien sûr, Dominique Weibel est captivé par les dimensions historiques et harmoniques du Risoud. Mais ce qui le fait vibrer, surtout, c’est la sauvagerie des lieux. Se sentir tout petit même dans une toute petite clairière. Ne compter que sur soi mais savoir qu’on n’est pas seul. Le photographe a suivi des traces de loups, de lynx, de cerfs. Il est tombé sur des troupes de ces sangliers qu’il admire pour leur endurance et leur intelligence. Il a croisé la route, protégée, du grand tétras, a surpris la gélinotte des bois, la martre, le renard. Il est tombé amoureux de la vallée de Joux.


Risoud, guide pratique

6 idées d’évasion

- La lutherie: JMC Lutherie à la Vallée de Joux organise des journées découvertes dès le 25 juin avec «dégustation de son», visite des ateliers, balade dans le Risoud.
>> Réservation à l'adresse: info@jmclutherie.com

- Le sommet: La Roche-Champion culmine à 1327 mètres d'altitude, au-dessus du village français de Chapelle-des-Bois. De son belvédère, on découvre la forêt du Mont-Noir, les lacs des Mortes et de Bellefontaine, frontières naturelles entre les départements du Jura et du Doubs. Des sentiers balisés mènent au sommet depuis Le Brassus (env. 8 km aller) ou depuis le versant français.

- Le sentier découverte: Au départ du Brassus, le sentier du Mas des Grandes Roches avec panneaux didactiques sur la faune et la flore. Randonnée de 2,5 km, facile.

- Le VTT: Le Grand-Risoud Bike, 31 km départ et arrivée au Sentier, une boucle assez facile qui s’effectue en 3 h 30, le long du lac de Joux puis par la forêt du Risoud.

- La boissellerie: Au Bois d’Amont, ce musée fait découvrir le travail du bois d’épicéa, de la boîte à horloge à la boîte à fromage en passant par la boîte à pharmacie.

- Le vacherin: Le 21 septembre aux Charbonnières, la Fête du Vacherin Mont-d’Or célèbre le produit du terroir le plus fameux de la vallée de Joux.

Davantage d'infos et de bons plans

>> www.myvalleedejoux.ch

>> www.lesrousses.com


Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré