Aller au contenu principal
Publicité
© Kristian Peters

Comment sauver notre nature? 35 gestes simples

Publié mardi 13 novembre 2018 à 09:05
.
Publié mardi 13 novembre 2018 à 09:05 
.
Une partie de la solution à la crise écologique actuelle passe par un meilleur comportement citoyen. Julien Perrot nous propose cette liste de gestes et de réflexes qui ont aussi le mérite de nous aider à déjouer le défaitisme.
Publicité

12 règles d’or pour un jardin nature

1. Je n’utilise plus aucun pesticide ni engrais de synthèse.
2. J’installe des massifs de plantes aromatiques pour les insectes pollinisateurs.
3. J’aménage une mare, même toute petite, pour les libellules et les amphibiens.
4. Je laisse un gros tas de branches au fond du jardin comme abri pour les 
hérissons.
5. Je renouvelle mes haies avec des arbustes d’espèces indigènes à fruits pour les oiseaux.
6. Je laisse une partie de mon jardin en herbe haute fauchée le plus tard possible pour les fleurs et les papillons.
7. J’installe au soleil un tas de pierres ou un mur de pierres sèches pour les lézards.
8. J’équipe mon chat d’une clochette pour qu’il ait de la peine à chasser les animaux sauvages.
9. Je limite au maximum les éclairages nocturnes pour ne plus perturber la faune nocturne.
10. J’installe une rampe de sortie dans tous les pièges potentiels (piscines, puits, trous, canalisations) pour désamorcer ces mouroirs à petits animaux.
11. J’installe des nichoirs à hirondelles, à martinets et à chauves-souris sous les avant-toits.
12. J’aménage un potager… bio et pourquoi pas en permaculture pour diminuer mon empreinte écologique.

(c) Minden Pictures / Silvia Reiche / Biosphoto
Hespérie des cirses (Pyrgus Cirsii). «Ce joli papillon a disparu. C’est lié au déclin des zones alluviales, ces espaces très secs de galets autour des rivières. On commence à renaturer les cours d’eau… mais cette heureuse évolution est arrivée trop…


Pas de jardin? 
3 règles d’or pour un balcon nature

1. J’installe des bacs de plantes aromatiques et de fleurs de prairie pour les insectes pollinisateurs.
2. Je n’utilise plus aucun pesticide ni engrais de synthèse.
3. J’installe des nichoirs à hirondelles, à martinets et à chauves-souris sous les avant-toits.

(c) Minden Pictures / Alex Huizinga / NiS / Biosphoto
Lestes Dryas (Lestes Dryas). «Cette libellule est liée aux plans d’eau temporaires. Mais l’homme a tellement régulé les débits que ces variations n’existent plus et que ce joli insecte ne trouve plus les milieux auxquels il est adapté.»

Propriétaire? 
4 règles d’or 
pour un habitat durable

1. J’installe une isolation périphérique autour de ma maison.
2. J’installe des panneaux solaires photovoltaïques.
3. J’installe un système de récupération d’eau de pluie.
4. J’installe un système de chauffage qui ne consomme pas d’énergie fossile: chauffage au bois, pompe à chaleur ou maison passive.

 

3 règles d’or 
 pour manger sain et écologique

1. Je réduis ma consommation de viande et achète des produits locaux pour diminuer mon empreinte écologique.
2. J’achète des aliments bios pour une agriculture sans pesticides.
3. J’achète des fruits et légumes de saison, autant que possible, chez un producteur local (marché, panier hebdomadaire…).

(c) Berndt Fischer / Biosphoto
Adonis d’été (Adonis Aestivalis).Très jolie fleur compagne des cultures céréalières. Les herbicides l’ont fait disparaître de Suisse à l’exception de quelques ultimes bastions en Valais.

6 règles d’or pour consommer et me déplacer de manière responsable

1. J’achète local et durable en limitant autant que possible objets et emballages en plastique.
2. Je trie et limite au maximum mes déchets.
3. Je suis attentif à consommer le moins d’énergie possible.
4. J’utilise des produits de nettoyage et d’entretien aussi biodégradables que possible.
5. J’utilise chaque fois que cela est possible la marche, le vélo, les transports en commun ou, à défaut, le covoiturage.
6. Je limite mes trajets en avion à des occasions exceptionnelles.

Keystone
Alouette des champs (Alauda Arvensis). Un oiseau autrefois extrêmement répandu qui souffre de l’intensification des pesticides et surtout du fait qu’on coupe la végétation trop tôt. L’alouette fait son nid par terre, elle n’a plus le temps d’élever…


6 règles d’or pour agir au niveau collectif et politique

1. J’éduque mes enfants à l’importance de la nature et de l’environnement.
2. Je milite dans ma commune pour que les règles d’or proposées pour les jardins et les habitats deviennent la norme pour les espaces publics.
3. J’adhère à des associations engagées pour la nature et l’environnement.
4. Je m’implique localement dans une association pour la nature ou l’environnement.
5. Je vote pour des politiciens réellement engagés pour la nature et l’environnement.
6. Je signe et soutiens des initiatives populaires pour la nature et l’environnement.


Et une 35e en guise 
de credo

Je garde courage et cultive mon lien avec la terre en passant régulièrement du temps dans la nature.

Publicité

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré

Découvrez votre nouveau magazine L'illustré et profitez d'une offre d'abonnement exceptionnelle!