Aller au contenu principal
Publicité
© Shutterstock

Se muscler dans un... hamac

Publié jeudi 20 février 2020 à 17:28
.
Publié jeudi 20 février 2020 à 17:28 
.
Stressé, vidé, fatigué? Glissez-vous dans un hamac! Le hamac aérien, nouvelle discipline tendance, vous ravira. Vos muscles, vos articulations et votre dos vous diront merci.
Publicité

En quoi ça consiste?
Le hamac aérien, ou «hammock fluidity» comme il est nommé aux States d’où il est originaire, est une toute nouvelle discipline, mélange de yoga aérien et de tissu aérien (pratique qui vient du cirque). Accessoire indispensable, le hamac est en tissu, en forme de U, dans lequel on peut s’allonger. Les mouvements sont tout en fluidité. Après un échauffement dans le hamac, les postures, souvent tirées de la danse, s’enchaînent dans une chorégraphie harmonieuse. On a la sensation de voler, de danser dans les airs, ça tourne, ça bouge, on réalise de ­jolies poses très esthétiques. Le renforcement et l’assouplissement sont efficaces et effectués de manière ludique, sans que l’on doive faire d’efforts violents. Et pourtant gare aux courbatures le lendemain, lorsque certains muscles se rappellent à notre attention!

Qui peut en faire?
Pas de prérequis, c’est ouvert aux hommes et aux femmes, même si elles sont plus nombreuses vu l’aspect danse, les hommes préférant le yoga aérien. Marie-Caroline Piotton d’Aerial Dance Geneva relève que «le hamac aérien est même conseillé aux personnes souffrant du dos ou des articulations: en étant suspendu, toutes les contraintes sont supprimées, contrairement à un travail au sol où le poids du corps est impactant».

Le hamac, tel un cocon, épouse la forme du corps, sans exercer de pressions douloureuses ou inconfortables. Les personnes avec des problèmes de tension doivent en parler avec leur médecin, la position tête à l’envers peut être déconseillée. Enfin, certains peuvent ressentir un léger inconfort parce que le hamac tangue légèrement, alors que d’autres raffolent de ce mouvement.

C’est bon pour…
Le hamac aérien développe la coordination par l’enchaînement de figures de danse. Toute la musculature est travaillée par des tractions, du gainage, du centrage. La souplesse s’améliore, ainsi que l’équilibre et la conscience du corps dans l’espace. Suspendu dans les airs, on capte vraiment la sensation d’apesanteur, l’impression de planer, ce qui est très agréable et déstressant.

La tenue idéale
Des leggins ou un training long pour protéger les jambes et un t-shirt manches courtes qui recouvre les aisselles. Les pieds seront nus ou munis de chaussettes.

Combien ça coûte?
Le cours d’essai est à 20 fr. l’heure, qui seront déduits lors de l’achat d’un abonnement mensuel ou annuel. Il existe aussi différents packs de cours.

Où le pratiquer et le découvrir?
● Aerial Dance Geneva Carouge, cours tous les mardis à 18h30.
>> www.aerialdancegeneva.ch
● Collège de Saussure, Petit-Lancy, spectacle d’Aerial Dance Geneva, samedi 25 avril.


Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré