Aller au contenu principal
Publicité

Pour s’évader chez soi

Publié vendredi 8 mai 2020 à 11:00
.
Publié vendredi 8 mai 2020 à 11:00 
.
En ces temps de confinement, rien de mieux que de se poser avec un livre ou un film, seul ou en famille, de relire ou de revoir des classiques ou de s’ouvrir aux nouveautés.
Publicité

1. Pour les fans de David Bowie - disque

En 1997, pour fêter les 50 ans du dandy so British, la BBC a invité l’interprète de Space Oddity pour qu’il chante neuf titres emblématiques de son répertoire. La maison Parlophone s’est saisie de ces neuf chansons et en a fait un album, principalement acoustique, sur lequel on peut entendre l’enregistrement des titres préférés d’alors du prince David. L’album est disponible en streaming depuis le 17 avril et sortira en CD le 20 juin.

«ChangesNowBowie», Parlophone Records/Warner

 

2. Pour les accros à Sophie Calle - Ovni d’art contemporain

L’artiste contemporaine française se raconte ici comme dans chacune de ses œuvres. Son ami l’écrivain Hervé Guibert vient de mourir tandis qu’elle traverse les Etats-Unis aux côtés de Greg Shephard, un artiste dont elle semble amoureuse. Equipée d’une caméra, la jeune femme d’alors filme son voyage de New York à la Californie. En alternant photos, vidéos, natures mortes, dialogues en anglais et voix off en français, la Nîmoise tisse une œuvre très originale sur l’amour, l’abandon et l’art, qu’on a la chance de pouvoir regarder sur le site de la galerie Perrotin. Les non-contemplatifs: passez votre chemin!

«No sex last night (double bind)», de Sophie Calle, codirigé par Greg Shephard, www.perrotin.com

3. Pour les amateurs de roman puissant - livre

C’est le troisième opus qu’écrit Emmanuelle Bayamack-Tam sous le pseudonyme de Rebecca Lighieri. Ce pseudo, justement, elle l’utilise pour signer des romans noirs dans lesquels l’enfance et la famille sont malmenées. Dans un quartier mal famé de Marseille, un jeune homme se débat dans un univers familial et social qui l’a condamné avant même qu’il ne devienne un homme.

«Il est des hommes qui se perdront toujours», de Rebecca Lighieri, P.O.L.

 

4. A lire avec ses têtes blondes - genre

Il a tout pour plaire, ce joli rouge-gorge. Il est doux, sensible, beau comme le dieu des rouges-gorges, mais il est pourtant malheureux en amour. Amoureux fou d’une blanche colombe pour laquelle il a eu un coup de foudre sans pareil, il se fait griller la priorité par des concurrents qui n’hésitent pas à le ridiculiser devant sa bien-aimée. Des dessins délicats et beaucoup d’émotion pour une histoire pleine d’humour et d’amour qui ne peut qu’enchanter les enfants.

«Le cœur du rouge-gorge», d’Ale + Ale, Albin Michel Jeunesse, dès 6 ans

5. Pour les amateurs de classiques du cinéma - film

C’est un de ces films procès dont l’Amérique des années 50 était friande. Tourné en 1959, ce long métrage d’Otto Preminger met en image l’histoire de Paul Biegler, un avocat qui s’est mis à la retraite pour se consacrer à la pêche et qui est rappelé pour défendre un militaire accusé d’avoir occis un violeur qui s’était attaqué à sa femme. Bien sûr, personne n’est très clair dans cette affaire et la surprise est à son comble lorsque l’assassin décide de plaider non coupable.

«Autopsie d’un meurtre», d’Otto Preminger, avec James Stewart, Ben Gazzara et Lee Remick, en VOD et DVD

6. Pour des amateurs de lectures romantiques - saga familiale

Voici le premier tome d’une saga en cinq volumes qui va s’étaler de 1937 à 1958 (les quatre autres volumes sortiront entre octobre 2020 et mars 2023). Ce roman est une sorte de Downton Abbey aux portes de la Seconde Guerre mondiale. Tout commence avec la famille Cazalet qui organise un bal pour ses domestiques avant l’arrivée des trois fils de la maison, de leurs femmes et de leurs enfants. Les trois frères viennent rejoindre leurs parents et leur sœur pour passer l’été. Entre pique-niques, scènes de fumoir, longues balades, on découvre la vie, les aspirations, les désirs de la grande bourgeoisie anglaise et de son personnel de maison. Jubilatoire.

«Etés anglais» (tome 1), d’Elizabeth Jane Howard, Quai Voltaire

7. Après une journée de télétravail en sirotant des spritz disque

C’est un premier album totalement abouti que nous offre la très trendy Louise Verneuil. A 31 ans, la jeune femme a pondu un petit bijou qui oscille entre l’univers de Françoise Hardy et celui de Marianne Faithfull. Un disque au parfum sixties donc, mais sans le côté gai et un peu trop léger des années yéyé. Les textes sont mélancoliques à souhait, ciselés par une orfèvre du verbe et accompagnés d’orgues électriques, de basses et de guitare.

«Lumière noire», de Louise Verneuil, Mercury-Universal

 

8. Pour les petits et les grands qui aiment les contes podcast

Jean-Pierre Cassel, le père de… Vincent, a prêté, il y a longtemps déjà, sa voix à trois contes d’Andersen. On aime lorsque, dans Le garçon porcher, il devient ce jeune prince qui veut à tout prix se marier, cette Princesse au petit pois qui a du mal à dormir ou enfin, dans Les habits neufs de l’empereur, un homme qui va finir nu comme un ver. C’est tout simplement parfait.

Lectures d’enfance, sur www.franceculture.fr, 30 min, pour 5 ans et +

9. Pour ceux qui aiment les faits divers historiques - podcast

Avec sa série Nuit blanche, Couleur 3 propose l’histoire d’Anna Göldi, jugée sorcière en 1782. Celle que l’on appela la dernière sorcière d’Europe eut beau clamer son innocence, elle fut torturée et décapitée, accusée d’avoir ensorcelé une petite fille dont elle s’occupait. Et l’on découvre avec ce fait divers que la Suisse détient le record européen de procès et d’exécutions de sorcières. Snif!

Nuit blanche, épisode du 8 février, sur www.rts.ch, 96 min

10. Avec des enfants en quête d’aventure - film d’animation

Une jeune aristocrate russe doit, comme toute fille de bonne famille de la fin du XIXe siècle, tenir son rang et sa place. Mais voilà, Sacha a toujours été attirée comme un aimant par la vie
de son grand-père, Oloukine. Or, un jour, Oloukine ne revient pas de sa dernière expédition au pôle Nord. Sacha décide alors de partir à la recherche de son aïeul.

«Tout en haut du monde», de Rémi Chayé, 1 h 21, en VOD et DVD

 
Publicité
Publicité
Publicité

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré