1. Home
  2. Actu
  3. Et pour vous les sœurs Berthollet, 2018 c'était comment?  

Actu

Et pour vous les sœurs Berthollet, 2018 c'était comment?  

Ils sont Romands, ils s’illustrent dans l’humour, le sport, le cinéma ou la musique et ont créé l’événement cette année. Interview bilan.

Partager

Conserver

file7070otzlwzsdxn1kgq7

«Cette année, on a chanté en studio pour la première fois!»

2018, c’était comment?
(Rires.) Bien rempli! On ne s’est pas ennuyées une seconde. On a enregistré un album de 15 titres intitulé Entre 2 et on a effectué une tournée, ça occupe. Nous n’avons eu qu’une seule semaine de vacances, c’était précieux.

Qu’avez-vous fait pour la première fois cette année?
On a chanté en studio! Le Sud de Nino Ferrer, La chanson d’Hélène (ndlr: du film «Les choses de la vie») et Face à la mer de Calogero. Ces trois titres, comme le reste de notre CD, sont des reprises de chansons françaises. Du coup, on s’est remises à écrire et composer des chansons, les nôtres cette fois, paroles et musique.

Est-ce que 2018 s’est mieux ou moins bien passée que ce à quoi vous vous attendiez le 31 décembre 2017?
Nous sommes optimistes par principe, mais c’était clairement mieux. Les rencontres avec de nouveaux artistes nous ont réjouies. Notamment le duo Madame Monsieur, candidats français à l’Eurovision, et leur titre Mercy, que nous avons arrangé et enregistré.

Quelle a été votre victoire personnelle en 2018?
Se remettre au sport et s’y tenir. On court et on fait de l’exercice tous les jours.

Et votre défaite?
Elle est minime: recevoir les partitions de certains morceaux le jour même de l’enregistrement. Pas si grave au vu de notre formation classique et de notre aptitude à déchiffrer.

Qu’est-ce qui vous a le plus réjouies?
Le déménagement en avril dans notre appartement déniché par Stéphane Plaza. On peut enfin travailler chez nous.

Qu’est-ce qui vous a le plus manqué en 2018?
Du temps pour composer et se poser. Il faudrait des journées de quarante-huit heures!

Quelle est l’information dont vous vous seriez le plus volontiers passées?
La mort de Charles Aznavour après celle de Johnny et 80% de ce que l’on entend aux infos.

Qu’avez-vous appris d’important en 2018?
A s’ouvrir à différents styles musicaux, à voir avec les yeux du classique la musique pop.

Quel a été le plus bel endroit?
Le Zénith. On y a joué du Nirvana – Smells Like Teen Spirit – avec Shaka Ponk. L’énergie était vraiment géniale!

Laquelle des questions qui vous préoccupent est restée sans réponse cette année encore?
Elle sera identique pour le restant de notre vie: va-t-on réussir dans ce métier? Et aussi: recevra-t-on un stradivarius à Noël? On peut toujours rêver… (Rires complices.)

Votre vœu personnel pour 2019?
Prendre plus de temps pour les autres, réaliser plus d’actions caritatives. Des concerts au profit des sans-abri, par exemple. En règle générale, nous jouons et repartons aussitôt. On aimerait vraiment pouvoir rencontrer les gens.


Leur année

11.04
Elles prennent possession de leur appartement à Paris déniché par Stéphane Plaza.

30.11
Sortie d’«Entre 2», leur 4e CD, des reprises de chansons populaires pour cordes classiques. Un délice.


Par Textes: Aurélie Jaquet, Christian Rappaz, Didier Dana et Patrick Baumann. publié le 11 décembre 2018 - 14:49