Aller au contenu principal
Publicité
© Amesto/Shutterstock

Trouver l’amour dans la vraie vie

Publié jeudi 13 février 2020 à 16:17
.
Publié jeudi 13 février 2020 à 16:17 
.
Comment faire des rencontres amoureuses quand on a une vie bien remplie et qu’on n’est pas branché réseaux sociaux? Une société romande propose des sorties originales et conviviales.
Publicité

Avec un million de célibataires en Suisse, Christiane Link a encore du pain sur la planche. Depuis dix ans, la fondatrice de Macaron Vanille cède à sa passion: «Aider les célibataires à se sentir bien, à s’intéresser les uns aux autres et à dénicher la personne qui fera vibrer leur cœur. Rompre la solitude est plus que jamais d’actualité. Après avoir passé des années sur les sites de rencontres et réseaux sociaux, les célibataires frustrés, déçus qui viennent vers moi se rendent compte qu’ils ont dépensé beaucoup d’énergie pour ne rencontrer qu’une personne à la fois, qui, souvent, ne ressemble pas à la photo.»

«Les hommes vont souvent sur les sites de rencontres en période de transition, après une rupture, pas vraiment pour une recherche de relation stable et donc ne matchent pas avec les profils des femmes, qui sont plus dans la recherche de relation durable», raconte Christiane Link. Chaque semaine, elle organise une sortie* en Suisse romande, l’occasion pour quelques dizaines de célibataires – le même nombre d’hommes et de femmes – de faire connaissance. Quiz rigolo, magicien, dégustation de vin ou de choc, visite de musée, rando, il y en a pour tous les goûts et tous les âges. Elle qui prône un monde plus solidaire a transmis ses valeurs aux soirées Macaron Vanille et les participants viennent avec cet état d’esprit: le partage. L’objectif est de passer de bons moments, de s’offrir une parenthèse dans les soucis du quotidien, une soirée décontractée, joyeuse.

Ses conseils pour être dans les bonnes conditions? S’inscrire seul, pour ne pas rester collé à la personne que l’on connaît. Arriver avec le sourire, faire un peu d’effort pour aller au-devant des gens. Prendre son temps. Parler avec un maximum de personnes. Ne pas scanner la salle en choisissant uniquement selon les apparences: les sentiments peuvent se déclencher au son de la voix, à la manière d’être.

Les soirées «Phéromone party» ont fait leurs preuves: plusieurs couples se sont formés ainsi. Le principe? Chaque participant dort deux nuits avec un t-shirt en coton qui transmet l’odeur naturelle de la peau. Il est mis dans un sac anonyme numéroté. Pendant la soirée, les participants testeront si une odeur les interpelle positivement et ils noteront le numéro. En cas de match, les participants reçoivent leurs coordonnées.

>> Pour en savoir plus sur l’alchimie de l’amour et l’influence des phéromones, lire notre dossier sur l’amour.

>> * Prochaines soirées:
- 14 février: soirée disco, pour tout âge, Cully (VD). 
- 23 février: café philo, 38 à 48 ans, Bursins (VD).
- 29 février: sortie «Chemin des lanternes» aux Pléiades, train et raquettes, 22 à 55 ans, Vevey (VD). 
- 8 mars: brunch au Tibits et visite du Musée cantonal des beaux-arts, 25 à 38 ans, Lausanne.
- 11 mars: soirée magie, restaurant le Chef, aéroport de Genève, 22 à 68 ans.


Publicité
Publicité
Publicité

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré