Aller au contenu principal
Publicité
© Guillaume Long

Un petit dernier pour la route?

Publié mardi 31 décembre 2019 à 08:53
.
Publié mardi 31 décembre 2019 à 08:53 
.
En ces jours de fête, il arrive que l’on boive 
plus que de raison. Et la police le sait bien. 
Quelles sont les limites à respecter sur la route?
Publicité

La période des Fêtes est souvent prétexte à de joyeuses libations. Mais si vous ne voulez pas que la fête en question se transforme en drame pour vous ou vos proches, prenez donc le temps de lire les quelques recommandations qui suivent.

Combien de verres de rouge puis-je boire avant de reprendre la route?
Idéalement aucun. Ou, au plus, un verre pour trinquer. De manière générale, à partir de 0,25 milligramme d’alcool par litre d’air expiré ou 0,5 pour mille, on est considéré comme hors d’état de conduire. Impossible de dire avec précision à combien de verres cela correspond. Tout dépend du poids de l’intéressé, s’il a mangé en même temps, s’il a bu rapidement ou lentement.

Avec moins de 0,5 pour mille, 
il ne peut donc rien m’arriver.
Ce n’est que partiellement vrai. Lorsqu’on reste au-dessous de la valeur limite, on n’est pas forcément inapte à conduire, mais il est possible que l’autorité estime que l’on n’est plus en mesure de conduire, notamment du fait d’un comportement ou d’un style de conduite inhabituels.

Dois-je souffler dans le ballon même si je conduis sans attirer l’attention?
Oui. La police a le droit de procéder à des contrôles d’alcoolémie systématiques, sans raison particulière ni suspicion de consommation d’alcool.

Guillaume Long
 

Je ne m’explique pas le résultat de l’alcootest. Je n’accepte pas le résultat.
Alors il faudra souffler encore une fois. Depuis le 1er octobre 2016, un nouvel appareil de mesure remplace le test sanguin (lire l’encadré). Cet éthylomètre indique les valeurs en milligrammes par litre d’air expiré: 0,25 milligramme équivaut à 0,5 pour mille. Ce n’est qu’exceptionnellement que l’on va procéder à un test sanguin.

L’éthylomètre indique une valeur de 0,25 milligramme d’alcool par litre. Est-ce la peine de demander en plus un test sanguin?
Oui. L’éthylomètre est certes très précis et a force probante. Il est toutefois théoriquement possible que vous vous en sortiez mieux avec une prise de sang. En gros, il vaut la peine d’insister pour une prise de sang si le contrôle précédent a donné un résultat un brin supérieur à la valeur limite. Mais il vaut mieux y renoncer si l’on est un peu au-dessous de la valeur limite, par exemple à 0,4 milligramme par litre. Car en cas de test sanguin, le risque existe de passer au-dessus.

Je bois régulièrement et 
plutôt beaucoup, mais jamais quand je dois conduire. 
Ai-je quand même quelque chose à craindre?
Eventuellement, oui. Si l’autorité est au courant de vos habitudes, par exemple parce qu’il vous arrive de débouler à pied, fin cuit, sur des policiers, il est possible qu’elle vous élimine de la circulation. Autrement dit, le Service des automobiles peut conclure que vous avez un problème d’addiction qui affecte votre capacité de conduire. Il peut dès lors vous retirer le permis, et le fait que vous n’ayez jamais conduit en état d’ivresse ne joue aucun rôle.

Je suis jeune conducteur et j’ai le permis de conduire à l’essai. Qu’en est-il pour moi?
L’alcool vous est pratiquement interdit. Vous ne devez pas avoir plus de 0,1 pour mille d’alcool dans le sang, sans quoi il y aura de fâcheuses conséquences. Cela est d’ailleurs également valable pour les élèves conducteurs et les moniteurs de conduite, les accompagnants lors de courses d’apprentissage et les chauffeurs professionnels.

Est-ce vrai qu’en tant que passager je peux boire autant qu’il me plaît?
Oui. Du moins en tant que simple passager, pas en tant qu’accompagnant pour une course d’apprentissage. Il va de soi que votre responsabilité sera engagée si, par exemple, vous agrippez le volant ou tirez le frein à main sous l’effet de l’ivresse.

Je pense me rendre à une fête à vélo. Que se passe-t-il si je suis arrêté en état d’ivresse?
Il faut vous attendre à une amende. Et si vous n’êtes plus en état de poursuivre votre route, la police peut saisir votre vélo sur-le-champ. En plus, le canton peut vous infliger une interdiction d’utiliser un vélo pendant un mois. Si, en raison de votre grave addiction à l’alcool, vous ne deviez plus être en mesure de conduire de manière sûre, on peut vous interdire définitivement l’usage du vélo. Les automobilistes, eux, risquent dans un tel cas le retrait de permis à durée indéterminée.


Conseils
• Autocontrôle d’alcoolémie
Ce que l’on boit, combien et à quelle vitesse, le sexe, la taille et le poids: tous ces facteurs déterminent si l’on peut encore se mettre au volant ou non. Calculez vous-mêmes à quel point vous êtes alcoolisé sur le site www.beobachter.ch/promillerechner
(en allemand, mais très efficace).

• Nez rouge vous ramène chez vous
Nez rouge est une initiative nationale visant à éviter les accidents. Des bénévoles raccompagnent les fêtards qui se jugent eux-mêmes hors d’état de conduire. Rien qu’en décembre 2019, plus de 10 700 volontaires ont ramené plus de 35 000 personnes chez elles.
Informations: www.nezrouge.ch, tél. 0800 802 208.

* Traduit de l'allemand


>> Davantage d'infos sur www.mesdroits.ch, le conseiller juridique numérique réservé aux abonnés de L'illustré, notamment grâce aux fiches suivantes:

  1. Faible alcoolémie au volant
  2. Les valeurs limites d'alcoolémie au volant
  3. Contrôle d'alcoolémie
  4. Retrait de permis pour une durée indéterminée
  5. Interdiction d'alcool pour certaines catégories de personnes
  6. Accompagnateur pour leçons de conduite privées
  7. Sanctions de la conduite en état d'ébriété
  8. Avertissement ou retrait de permis?
  9. Obligations des passagers en cas de conduite en état d'ébriété

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré