1. Home
  2. Actu
  3. Témoignage: Virginia Markus: «Ma grand-mère a été la première personne à m’apprendre l’empathie»

Témoignage

Virginia Markus: «Ma grand-mère a été la première personne à m’apprendre l’empathie»

Les grands-mères occupent une place à part dans nos cœurs. Elles nous ont en effet tout appris de la vie et sont souvent des piliers à qui se confier quand les petits-enfants sont devenus adultes. Témoignage de Virginia Markus, auteure et militante animaliste.

Virginia et sa grand-mère Li, 85 ans.

«Li est une personne qui ressent dans sa chair la douleur de tous les êtres vivants», Virginia et sa grand-mère Li, 85 ans.

Julie de Tribolet

Fine, longue, Virginia Markus est d’une grâce souveraine. Lorsqu’elle parle, ses mains sont inspirées, créatrices, bienfaisantes. Autrefois, elles ouvraient les cages des abattoirs et des élevages. Aujourd’hui, elles veillent sur les animaux rescapés du sanctuaire de l’association Co&xister, créée en 2018 avec Pierrick Destraz (le fils du chanteur Henri Dès). D’où lui vient son engagement? Avant que ne lui soient transmis les secrets de famille qui permettent de se soigner par les plantes et l’alimentation, la petite Virginia a reçu de sa grand-mère maternelle Li, 85 ans, le don d’empathie.

«C’est une personne qui ressent dans sa chair la douleur de tous les êtres vivants. Enfant, elle me racontait ses souvenirs, du temps où elle habitait Pékin. Dans le village voisin, un homme a un jour abattu un chat en le frappant au sol, en le tenant par la queue. Les coups portés étaient si violents que ses yeux se sont détachés de leurs orbites. La nuit suivant le drame, l’homme s’est lui-même réveillé les yeux en sang. Avec cette histoire, ma grand-mère m’a transmis l’idée selon laquelle faire du mal à autrui, c’est finalement faire du mal à une partie de soi-même.»

En évoquant ses souvenirs, Li n’a jamais pu, n’a jamais su retenir ses larmes. «Dès qu’elle voit quelqu’un qui souffre, elle pleure, s’émeut Virginia Markus. Elle ne comprend pas que la violence et la cruauté fassent partie de ce monde et est toujours disposée à aider son prochain. Les épreuves de la vie ne lui ont pas durci le cœur. C’est la personne la plus altruiste que je connaisse, elle incarne la compassion en action.» Li a également appris à sa petite-fille à voir, chez les autres, le meilleur plutôt que le pire. On voit le monde tel qu’on l’éclaire. «Grâce à elle, j’apprends à nourrir l’amour plutôt que la division.» 

>> Retrouvez d'autres articles et témoignages touchants sur les grands-mères et leur place dans nos vies:

Par Amanda Castillo publié le 5 mai 2022 - 08:42