1. Home
  2. Actu
  3. Elisabeth II, une cheffe d'Etat sans pouvoir à la tête de 56 pays

6

Partager

Conserver

Le Commonwealth ou, plus précisément le Commonwealth of Nations… Seuls les Anglais pouvaient inventer une entité aussi complexe et insaisissable. Cette association de pays – pour la plupart d’anciennes colonies de l’Empire britannique – ne comporte aucune obligation. Et son chef, la reine ou le roi d’Angleterre, n’a aucun pouvoir sur ses membres. Symbole d’une décolonisation moins violente que celles des autres empires, le Commonwealth aura permis à la famille royale de sillonner les cinq continents, laissant à la postérité des images d’anthologie, mélange d’exotisme hollywoodien et de paternalisme ou, en l’occurrence, de maternalisme désormais désuet. La reine et le prince Philip adoraient en tout cas ces longues expéditions africaines, asiatiques, américaines et océaniennes.