1. Home
  2. Publireportage
  3. «Je veux gagner contre moi-même»

Publireportage

«Je veux gagner contre moi-même»

Courir, lancer le javelot, lancer le poids et sauter en repoussant toutes les limites: l’espoir lucernois de l’athlétisme, Géraldine Ruckstuhl, nous montre son dur quotidien à l’entraînement et dans les concours en vue des Championnats d’Europe de Berlin.

 

Dans la vie sportive de Géraldine Ruckstuhl, tout tourne autour de l’heptathlon. La championne du monde U18 (cadets) et vice-championne d’Europe U20 (juniors) de la discipline fait partie des grands espoirs de l’athlétisme suisse. Aux Championnats d’Europe de Berlin, la Lucernoise de 20 ans se mesurera à l’élite mondiale.


L’athlète de 20 ans se donne à fond – même au saut en longueur.
 

Les épreuves de la discipline olympique de l’heptathlon se disputent sur deux jours: 100 mètres haies, saut en hauteur, lancer du poids, 200 mètres, saut en longueur, lancer du javelot et 800 mètres. L’heptathlonienne la plus renommée est la Suédoise Carolina Klüft, qui s’est proclamée trois fois championne du monde dans les années 2000.

«Ce que j’aime dans l’heptathlon, c’est la variété», se félicite Géraldine Ruckstuhl en parlant de sa discipline sportive. «À la longue, ne faire que du sprint finirait par m’ennuyer.» Elle s’entraîne neuf fois par semaine ou 15 heures au total, c’est-à-dire au moins une fois chaque discipline. Et après cela, elle en reveut: «Après l’entraînement, je me réjouis déjà de ma prochaine session!»


«À la longue, ne faire que du sprint finirait par m’ennuyer», déclare l’heptathlonienne.

Pour elle, le rendez-vous de Berlin est une expérience importante dans son ascension vers l’élite mondiale: «Je veux gagner contre moi-même, non pas contre mes concurrentes.» Physiquement, elle donne tout et essaie de repousser ses limites avec un objectif en tête: «Toujours améliorer mes performances.» Dit-elle en sortant des starting-blocks.


Les stars de demain

Géraldine Ruckstuhl fait partie de la génération des anciens participants de l’UBS Kids Cup aux portes de l’élite mondiale. Sans compétitions, l’UBS Kids Cup est le plus fructueux projet de soutien à la relève du sport suisse. L’année dernière, environ 150 000 enfants et adolescents de 7 à 15 ans se sont mesurés au sprint de 60 m, au saut en longueur et au lancer de balle. Cet été, les jeunes athlètes se rencontreront à nouveau. Après les qualifications locales et la finale cantonale, ils se retrouveront à la finale nationale du 1er septembre au Letzigrund de Zurich.

www.ubs.com/kidscup

publié le 18 janvier 2021 - 21:56