1. Home
  2. Actu
  3. Les Romandes ont du talent : A l'Antre-Peaux, la passion du sac de mère en fille 

Les Romandes ont du talent 

A l'Antre-Peaux, la passion du sac de mère en fille 

A Carouge, à Genève, se niche un atelier-boutique géré par Chris Murner, créatrice en maroquinerie, qui transmet son savoir-faire à sa fille Camille Dubouloz.

RODT_Chris Murner_CC mère et fille_

Camille Dubouloz (à gauche) et Chris Murner (à droite) fabriquent des sacs en cuir écoresponsable. Les sacs de Camille coûtent entre 150 et 550 francs et ceux de Chris jusqu’à 2000 francs.

Julie de Tribolet

A l’Antre-Peaux, l’atelier-boutique qu’a ouvert Chris Murner en 2010 à Carouge, ça sent le cuir. Les couleurs vives et les différentes formes de sacs attirent l’œil et contrastent avec des modèles plus classiques mais pas moins recherchés pour autant. «J’aime jouer sur les différentes textures de cuir mais aussi sur des couleurs plus douces», explique Camille Dubouloz, qui a lancé sa collection C·C Mère et fille en 2016, alors qu’elle terminait son bachelor en psychologie. Soutenue par sa mère, styliste et formatrice maroquinière pour les apprentis, la jeune femme apprend à créer son style en dessinant ses modèles, tandis que Chris Murner gère la production des sacs en plus de concevoir ses propres modèles.

>> Lire aussi: Des «basket bags» ou quand le ballon est dans le sac

Dans cet atelier où le cuir est roi et écoresponsable, tout est fait à la main. Chris Murner y développe ses collections et surprend sa clientèle d’habitués et de collectionneurs depuis plus de quarante ans, qu’il s’agisse d’hommes ou de femmes. «Ils me suivent dès le départ», explique celle qui vient d’une famille d’artisans et qui a suivi des cours de stylisme à Paris avant de revenir à Genève et d’ouvrir son premier atelier, puis son second, l’actuel Antre-Peaux.

Avec l’un des derniers ateliers de service après-vente de la ville, la passionnée de sacs imagine, produit, mais aussi crée des sacs à partir de manteaux anciens en peau, le tout dans son arrière-boutique. Et propose du sur-mesure pour toutes ses collections, «ce qui est également possible pour ma gamme de sacs», explique Camille, qui continue à développer son activité en parallèle de son master.

Le credo de la boutique repose sur des produits de qualité et longue durée, ce qui coûte un certain prix, affirme la mère, laquelle propose des sacs plus vifs et extravagants, tandis que sa fille mise sur le subtil et le minimaliste. Des créatrices de sacs qui communiquent en miroir.

Par Meryl Brucker publié le 01.10.2021