1. Home
  2. Actu
  3. Les romands ont du talent: Chez «Bell N Bread», du pain bio, biennois et à vélo!

Les romands ont du talent

Chez «Bell N Bread», du pain bio, biennois et à vélo!

Benjamin et Manuela Bellardant, 38 ans, viennent tout juste de créer leur boulangerie artisanale. La particularité? Ils livrent leurs pains à vélo sous forme d’abonnement.

Bread

Manuela et Benjamin se sont rencontrés en Nouvelle-Zélande. A l’époque, loin d’eux l’idée de se lancer dans la boulangerie!

Guillaume Perret / Lundi13

C’est au cours d’un repas de Noël que Benjamin Bellardant découvre l’existence du levain, ce mélange de bactéries lactiques et de levures: un ami lui en offre et le met au défi de faire du pain avec. Après avoir pensé le jeter, le Biennois se décide finalement à essayer. C’est un échec cuisant. Mais le futur boulanger ne baisse pas les bras. Après de nombreuses tentatives, il parvient finalement à obtenir un beau pain.

>> Lire aussi: Tina, l’avocate du bon pain

Ce travailleur social de formation est rapidement rejoint par son épouse Manuela, ancienne cuisinière, qui tombe elle aussi sous le charme du levain. La confection du pain les fascine. «C’est fou parce que les ingrédients sont très simples, de l’eau, de la farine et du sel, mais pour avoir un beau pain, c’est hyper-complexe.»

Après une période d’essai pendant le confinement, durant laquelle les Bellardant vendent leur pain maison via Facebook, le couple décide de se lancer sous le nom de Bell N Bread. Le concept de cette boulangerie artisanale et biologique est assez novateur: les clients reçoivent leur pain livré par vélo-cargo toutes les semaines, grâce à un abonnement à 66 francs pour deux mois. Ce système d’abonnement permet de réduire le gaspillage alimentaire, explique le boulanger.

Le projet des Bellardant trouve également sa singularité dans le choix du pain. En effet, le levain est leur seul et unique allié. Selon l’ancien animateur socioculturel, le levain est plus digeste et idéal pour les intolérants au gluten. Lors de l’inauguration la semaine dernière, le stress était au rendez-vous, d’autant que ces parents de deux jeunes enfants se consacrent désormais entièrement à leur petite entreprise.

Mais les amoureux croient en leur projet, pour lequel ils ont pu compter sur le soutien de proches et de la fondation lausannoise Alcea. L’idée de réaliser des viennoiseries à base de levain les tente beaucoup. Manuela rêverait également de faire des ateliers avec les enfants de la crèche du quartier. A suivre!

Pour commander du pain, rendez-vous sur le site de Bell N Bread

Par Capucine Diez publié le 06.09.2021