Aller au contenu principal
Publicité
© Shutterstock

Sur le divan avec Dark Vador

Publié jeudi 19 décembre 2019 à 11:03
.
Publié jeudi 19 décembre 2019 à 11:03 
.
A l’occasion de la sortie du neuvième opus de la série intergalactique «Star Wars», allongez-vous sur le divan du psy avec son personnage phare, le charismatique Dark Vador.
Publicité

Autant vous prévenir: si vous ne faites pas partie des quelque 11 millions d’inconditionnels de la saga «Star Wars» (nombre d’entrées cumulées en France et en Suisse pour l’Episode VII), inutile d’ouvrir les pages de «Agir et penser comme Dark Vador», une fantaisie littéraire concoctée par le journaliste français Gwendal Fossois, également maître d’œuvre en son temps d’un autre ouvrage consacré à une saga: «La mythologie selon Game of Thrones». Car pour tirer profit et rire de ce ludique manuel de développement personnel sur le modèle de «La psychologie pour les nuls», il est indispensable de se remémorer au moins vaguement les personnages phares de la série, en particulier le plus sombre et le plus charismatique d’entre eux, «le stratège, mystérieux, manipulateur, puissant, rigide...», «l’expression ultime du mal», Dark Vador.

Second avertissement, celui-ci destiné aux apprentis psychopathes: n’espérez pas trouver dans ces pages des encouragements à vous débarrasser de vos employés incompétents par la méthode de l’auto-étranglement, à éliminer vos voisins un peu trop bruyants en les désintégrant ou à punir votre fils indocile en lui coupant la main. En revisitant sous l’angle de l’analyse transactionnelle la biographie d’Anakin, le futur Darkie, Gwendal Fossois, qui manie les diminutifs avec autant de brio que l’écriture inclusive, en profite pour indiquer quelques pistes pour développer son capital confiance, gagner en autonomie, affirmer ses valeurs, mieux gérer le stress au travail et les conflits familiaux, j’en passe et des meilleures.

«Agir et penser comme Dark Vador» de Gwendal Fossois aux Editions de l’Opportun.

Avec quelques chapitres particulièrement jouissifs comme celui où Palpatine, l’Empereur noir, est décrit comme l’image même du pervers narcissique qui a «pourri la jeunesse d’Anakin en profitant de la fragilité du futur Lord pour l’influencer... et a écrasé sa personnalité et l’a enfermé dans un cercle dont il a eu de fortes difficultés à s’extraire».

Heureusement, Darkie réussira finalement «à se défaire de l’être le plus toxique qu’il ait jamais rencontré» pour finir dans les bras de son fils «après avoir détruit son cher et tendre aimé patron». Autre morceau d’anthologie, l’échange de SMS amoureux entre Ani (le tendre diminutif d’Anakin) et Padmé à l’autre bout de la galaxie: «Tu me laisses 1 truc à réchauffer et tu m’attends au pieu stp – Oui mon amour, je me réjouis de te voir. – Ouais même sentiment ici. – Ani? – Ouai. – Je t’aime. – Ouai trankil.» Ne pas louper également le passage où Dark Vador, expert en méditation, qu’il pratique régulièrement dans son château sur la planète Mustafar, nous livre les secrets de la pleine conscience.

>> Lire à ce sujet: «Pratiquer la pleine conscience en famille»

Et pour clore cette mini-saga livresque, un test éclair et un peu farfelu permet de calculer son niveau de zénitude pour savoir si la force est avec nous.

>> Le livre: «Agir et penser comme Dark Vador», de Gwendal Fossois aux Editions de l’Opportun.


Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré