1. Home
  2. Envies
  3. Shopping: Eloge partial au MacBook Air: Géante, la puce M1!

Shopping

Eloge partial au MacBook Air: Géante, la puce M1!

Que les adeptes du PC nous pardonnent: cette page est 100% Mac et 100% élogieuse…

macbook

L'Apple MacBook Air M1 est vendu 949 francs chez MediaMarkt.

Martin Katler/Unsplash

Il y a déjà une année qu’il est sorti, le MacBook Air M1. Mais ce notebook équipé de la puce Apple M1 arrive aujourd’hui à maturité grâce au tout nouvel OS Monterey, grâce aussi à l’optimisation d’applications pour ladite puce miracle et grâce, enfin, à un prix (949 fr. chez MediaMarkt) plus bas que jamais. Nous l’avons adopté il y a un mois avec bonheur. Voici pourquoi.

Cette puce M1 signée Apple n’est pas une opération marketing. Elle fournit à ce produit d’entrée de gamme une puissance sans précédent. L’engin démarre vite, s’éteint vite, ne chauffe pas, ne ventile pas (d’ailleurs il n’a plus de ventilateur). Ce nouveau cerveau rend ainsi la configuration minimale (GPU à 7 cœurs, 8 Go de mémoire vive et SSD 256) suffisante pour la plupart des utilisateurs. Les vidéastes auront tout de même intérêt à s’équiper de la version à 16 Go de mémoire vive.

L’autonomie de la batterie est un critère capital pour un portable. Avec ce MacBook Air, on peut viser sereinement une dizaine d’heures d’utilisation sans recours au secteur. Un confort psychologique qui n’a pas de prix. A l’usage, ce MacBook Air M1 tournant sur OS Monterey inspire un sentiment de sécurité, d’ergonomie et de confort inédit. Pas de point faible, pas de complication agaçante.

>> Lire aussi: Démêler la jungle des chargeurs

Un exemple parmi cent autres: la saisie de texte vocale fonctionne à merveille via une seule touche du clavier et n’est plus limitée en longueur. Ce Mac a toute sa place sous le sapin pour d’heureux destinataires de tout âge.

 


 

 

Trois applis géniales pour un Mac tout neuf

 

macbook

Le nettoyeur, CleanMyMac X:

A chaque nouvel ordinateur, toujours les mêmes bonnes intentions de départ: pas question de gâcher ses performances en laissant s’accumuler sur le disque dur fichiers et applications inutiles. Mais deux mois plus tard, c’est déjà la pagaille au cœur de l’ordinateur. Pas avec CleanMyMac X, qui scanne votre machine, repère tout ce qui l’encombre, y compris les logiciels malveillants. Ce nettoyeur permet de conserver un Mac tout beau, tout neuf. Un must.

Gratuit. Version complète à 43 fr. (annuel) ou 90 fr. (à vie) sur l'App Store.

DR
macbook

Le dompteur de fenêtres, Magnet:

Sur l’écran, les fenêtres se superposent anarchiquement, ce qui nuit à un travail fluide et efficace (par exemple faire glisser un fichier dans une autre fenêtre ou rédiger un e-mail tout en consultant un PDF). L’app Magnet organise la disposition (horizontale ou verticale) de celles-ci d’un simple mouvement de souris. D’autres dispositions de fenêtres sont possibles. Une fois qu’on a goûté à Magnet, impossible de s’en démagnétiser.

8 fr. sur l’App Store

DR
macbook

Le magicien, Alfred 4:

Cet utilitaire est un Spotlight (la petite loupe dans la barre d’état) mais en cent fois plus musclé (surtout dans sa version payante). Cette barre de recherche apparaît via un raccourci clavier. On peut lui demander mille et une choses à Alfred. Et son potentiel de workflow (automatisation de tâches répétitives) est infini. La maîtrise de cet outil polyvalent et ultra-puissant (mais en anglais seulement) demande du temps. Du temps qu’on regagne ensuite au centuple.

Gratuit. Version complète à 60 fr. www.alfredapp.com.

DR
Par Philippe Clot publié le 10 décembre 2021 - 15:03