1. Home
  2. Actu
  3. L’avocat genevois Dominique Warluzel est décédé à 64 ans

Actu

L’avocat genevois Dominique Warluzel est décédé à 64 ans

Le célèbre avocat genevois Dominique Warluzel est décédé ce 8 mars à 8h30. Il nous confiait en 2019: «J’ai encore échappé au pire…» Il avait vécu un AVC aux Bahamas, une chute violente, trois trépanations, deux crises d’épilepsie et une crise respiratoire aiguë dans sa chambre d'hôtel.

Dominique Warluzel
DR

Le 29 mai prochain, le célèbre avocat genevois Dominique Warluzel aurait dû fêter ses 65 ans entouré de sa compagne et de ses amis proches dans la campagne genevoise. Le sort en a voulu autrement pour celui qui a été l’un des ténors du barreau genevois. «Warlu» comme l’appelaient ses amis est décédé ce matin à 8h30. Il séjournait à Genève et n’avait plus remis les pieds aux Bahamas où il était parti s’installer en 2011.

Stagiaire puis collaborateur il a été formé par Dominique Poncet. Warluzel s’est imposé en 1983 en défendant le ravisseur de la fille du romancier Frédéric Dard. C’est le début d’une carrière fulgurante. En parallèle, il a animé de nombreuses émissions à la RTS, dont «Profil de» dès 1989 qui lui permit de côtoyer le Tout-show biz, dont Alain Delon qui fût son ami et son client.

Actor Alain Delon leaves the court accompanied by his lawyers Charles Poncet, left, and Dominique Warluzel, right, after a hearing of the case Alain Delon Diffusion S.A., pictured in Geneva, Switzerland, on April 10, 1991. (KEYSTONE/Str)Der Schauspieler Alain Delon verlaesst nach der Gerichtsverhandlung in Sachen Alain Delon Diffusion S. A. das Gericht in Genf in Begleitung seiner Anwaelte Charles Poncet, links, und Dominique Warluzel, rechts. Aufgenommen am 10. April 1991. (KEYSTONE/Str)

Dominique Warluzel, Alain Delon et l'avocat Charles Poncet (à gauche), le 10 avril 1991 à Genève.

Keystone

Il avait écrit la pièce de théâtre «Fratricide» jouée en Suisse romande et à Paris. Il avait été atteint dans sa santé par un AVC en janvier 2013, à Nassau aux Bahamas. En 2016, son nom est apparu à la une des journaux lorsqu’il a tiré un coup de feu en direction de son aide-soignante dans sa chambre à l’hôtel de la Réserve.

Personnage controversé, d’une rare intelligence, drôle et très fidèle en amitié, il pouvait se montrer impatient et cassant. Derrière ce caractère difficile, il cachait ses blessures d’enfance. Il avait révélé avoir été le souffre-douleur de son beau-père.

>> Lire aussi le sujet que nous lui avions consacré en 2019: Dominique Warluzel: «J’ai encore échappé au pire…»

Le 30 septembre 2017, il s’était uni à Corinne aux Bahamas. Il nous avait déclaré, en juin 2019, à propos de la mort: «On dit en général que ça sent le sapin, mais pour mon cercueil je veux du merisier.»

Par Didier Dana publié le 8 mars 2022 - 14:07