1. Home
  2. Actu
  3. L'édito: Le monde selon Elon Musk

L'édito

Le monde selon Elon Musk

Stéphane Benoit-Godet s'interroge sur le projet d'Elon Musk consistant à racheter Twitter. Si l'entrepreneur venait à acquérir la plateforme, se transformerait-elle en un réseau social sur lequel tout serait permis? Ou le multimilliardaire souhaiterait-il simplement lancer en parallèle sa propre plateforme? Affaire à suivre. 

Partager

Conserver

Elon Musk

Elon Musk occupe le devant de la scène depuis des semaines avec son projet de rachat de Twitter.

WireImage

Si vous avez entendu quelque chose d’insensé, d’outrancier, voire de complètement déconnecté de la réalité, c’est peut-être que vous avez lu ou entendu une citation d’Elon Musk. L’entrepreneur occupe le devant de la scène depuis des semaines avec son projet de rachat de Twitter. J’y vais, j’y vais pas? Même lui avec son coup de l’annonce d’une transaction à 44 milliards de dollars semble hésiter. Ou plutôt, il s’amuse à jouer avec les nerfs de ceux qui suivent cette actualité, utilisateurs de la plateforme ou investisseurs.

Le problème cette fois, c’est que l’audience d’Elon Musk s’est élargie. Ou plutôt le cercle des gens à qui il devra rendre des comptes si les choses tournent mal avec l’app de microblogging. Il ne s’agit plus de parler seulement aux clients de Tesla et aux marchés financiers mais aux millions de citoyens engagés dans le débat public à travers les réseaux sociaux. Nul doute qu’Elon Musk – qui a réinventé l’automobile et l’aérospatiale – peut amener des avancées décisives du côté des réseaux sociaux. Celui qui peut envoyer dans l’espace une fusée avec des humains à son bord peut sûrement créer de nouvelles fonctionnalités pour Twitter.

Reste le fond. Que veut-il faire de la plateforme? Au-delà de ses propres idées pour le moins extrêmes, le self-made-man se réclame d’une liberté d’expression totale à l’américaine qui va se fracasser contre la loi partout ailleurs. Après l’ère de la «post-vérité» expérimentée sous Donald Trump, grand utilisateur du réseau social avant de s’en faire bannir, aurons-nous droit «au monde selon Musk»? Si c’est un grand fatras où il dit tout et n’importe quoi, non merci! Nous sommes déjà bien servis.

Elon Musk n’a jamais rien racheté mais toujours créé des entreprises pour révolutionner des secteurs établis. Si l’idée consiste à affaiblir la principale plateforme de débat pour lancer la sienne, alors pourquoi pas. Nous aurons alors toujours loisir d’y adhérer plutôt que de se faire prendre en otage sur un réseau existant dont il est difficile de se passer quand on a créé autour de son compte une communauté stable. Bientôt tous sur Musk.com?

>> Découvrez son portraitElon Musk: génie ou démon?

Par Stéphane Benoit-Godet publié le 25 mai 2022 - 08:52