1. Home
  2. Actu
  3. Dans les coulisses de l'atelier de course à pied: Lea Sprunger a transmis son bonheur du sport aux lecteurs de «L’illustré»

Dans les coulisses de l'atelier de course à pied

Lea Sprunger a transmis son bonheur du sport aux lecteurs de «L’illustré»

Echauffement, haies, sprint, la championne d’Europe d’athlétisme Lea Sprunger, qui se marie en juillet, a ravi la petite troupe de nos lecteurs. Emus par sa simplicité et sa générosité.

Partager

Conserver

Lea Sprunger

«J’aime partager ma passion», Lea Sprunger.

Blaise Kormann

Il y a quelque chose d’extraordinairement touchant à voir une grande championne revenir aux tout premiers gestes de son sport pour les transmettre à d’autres amoureux de la course, de tous âges et de tous niveaux. Retraitée depuis peu, Lea Sprunger s’y est attelée avec une générosité de chaque instant sur la piste bleutée du stade Pierre-de-Coubertin, un samedi matin en plein soleil. «J’aime partager ma passion. S’entraîner avec un tel petit groupe offre une belle qualité d’attention, je peux voir ce que chacun fait. D’autant que, pendant ma carrière, j’ai décortiqué chaque mouvement du corps, j’ai toujours aimé comprendre.» Alors elle a donné une myriade de remarques, précises.

Lea Sprunger

Les lecteurs de «L’illustré» participent à un atelier "course" avec la championne Lea Sprunger au stade de Coubertin.

Blaise Kormann

Pour l’échauffement, pimenté de tours de stade entrecoupés de moments de marche, elle a proposé une gamme d’exercices, dont un «pur produit venu des Pays-Bas», le pays où elle s’est entraînée en fin de carrière. Pour le franchissement des haies, que certains redoutaient, elle y est allée avec doigté, n’a pas cessé d’encourager: «Gardez les hanches le plus droit possible!», «Ne pensez pas aux bras d’abord, puis la vitesse va vous aider!». Pour le sprint: «Penchez-vous en avant, montez les genoux!» Quelques jeunes filles ne l’ont pas quittée d’une semelle. Valérie, de Villars-le-Grand (VD), s’était inscrite dès l’annonce dans «L’illustré». «Chaque jour, elle est allée à la boîte aux lettres pour voir s’il y avait une réponse, raconte sa petite sœur. Elle ne vivait plus que pour cela.» Emue, la demoiselle était en pleurs de bonheur à la fin de l’heure et demie, et Lea n’en menait pas large. D’une ou deux générations de plus, Antonella, de Vich (VD), avait hésité à venir, craignant un entraînement destiné à des pros. «Mais non, Lea a une approche douce, sans jugement. Elle offre et les gens prennent ce qu’ils veulent. Moi qui veux reprendre la course à pied, j’ai appris plein de choses.» Après avoir évoqué le projet qu’elle vient de lancer avec sa sœur Ellen pour inciter à courir (sur Instagram: smove.ch), la championne est repartie radieuse vers d’autres aventures, son mariage en juillet par exemple.

Lea Sprunger

La jeune Valérie de Villars-le-Grand (VD) rêvait de rencontrer Lea Sprunger. 

Blaise Kormann

>> Retrouvez la championne Lea Sprunger sur son site.

Par Marc David publié le 24 mai 2022 - 08:51