Aller au contenu principal
Publicité
© Blaise Kormann

Le menu à l'emporter du chef Giovannini fait un carton

Publié mercredi 22 avril 2020 à 08:30
.
Publié mercredi 22 avril 2020 à 08:30 
.
Covid-19 oblige, c’est masqué et portant des gants que Franck Giovannini, le «Cuisinier de l’année» 2018 de l’Hôtel de Ville de Crissier (VD), s’est mis à préparer des plats à l’emporter: 140 repas, une fois par semaine, le vendredi. «Nous ne cherchons pas à faire de juteuses affaires, mais juste à faire plaisir à nos clients et à soutenir nos fournisseurs», explique le chef.
Publicité

Dans l’immense cuisine où s’activent habituellement 25 cuisiniers, ils ont donc tout fait à trois: Franck, son sous-chef et son pâtissier. Puis, c’est le couple Giovannini en personne qui s’est chargé de distribuer devant la maison les menus aux clients qui avaient passé commande. Un scénario impensable il y a encore quelques semaines… Et qui tourne presque au cauchemar, tant la demande explose!

«J’ai bien peur que, au final, il y ait plus de déçus que d’heureux», regrette le chef, submergé de messages d’habitués déçus de ne pas avoir été mis au courant: «C’est justement parce que nous savons que nous ne pouvons pas faire plus que nous n’avons pas fait d’annonce!»

>> Voir aussi la galerie de photos: «Des people en 2e service avec Giovannini» 

Blaise Kormann
Les emballages sont majoritairement respectueux de l’environnement. Et chaque commande est accompagnée d’une notice explicative sur la composition des plats et la manière de les réchauffer.

Car même à l’emporter, avec 19 points au GaultMillau et 3 étoiles Michelin, un menu qui porte l’estampille du légendaire Hôtel de Ville de Crissier se doit d’être exceptionnel. Alors, à 80 francs les trois plats, sachant qu’habituellement le grand menu en 12 plats est facturé 390 francs, on se doute qu’il y a des amateurs! «En trente minutes, à la mise en vente, mardi midi, les 140 menus du vendredi étaient réservés!»

Puis c’est une pluie de demandes qui s’est abattue sur Crissier. Tout le monde veut son menu à l’emporter qui restera forcément inoubliable: un consommé glacé de primeurs de la région, une fricassée de volaille de Jussy aux asperges et crème légère aux morilles, et une tarte sablée au citron et fraises de Cléry. En bonus, une tresse pour le samedi matin. Voilà qui fait rêver! Mais, à trois, impossible d’en produire pour tout le monde.

Victime de son succès, Franck Giovannini réfléchit donc sérieusement à interrompre l’exercice, pour ne pas froisser ses habitués. En attendant, l’image de Franck Giovannini portant masque et gants pour distribuer des plats à l’emporter restera sans doute unique dans l’histoire de la maison!

Blaise Kormann
Dans de simples sacs blancs, les clients reçoivent leurs commandes à la porte de l’Hôtel de Ville des mains de Franck et Stéphanie Giovannini.

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré