Aller au contenu principal
Publicité
© Shutterstock

Renforcer son système immunitaire

Publié jeudi 26 mars 2020 à 11:28
.
Publié jeudi 26 mars 2020 à 11:28 
.
Ne pas tomber malade, rester en santé, tout le monde aujourd’hui prie pour. Mais que peut-on faire concrètement pour cela?
Publicité

Notre organisme possède un système de défense sophistiqué chargé de nous défendre contre les agents pathogènes comme les virus. Il n’est pas infaillible et tous les conseils que Mireille Currat, naturopathe à Lausanne, vous donne ici pour le renforcer ne vous empêcheront pas de contracter le Covid-19. Seul le respect strict des consignes officielles peut prévenir une infection. Mais vous pouvez en réduire l’impact. Et, en cette période de confinement à la maison, les quelques pistes qu’elle nous fournit pour se maintenir en forme sont précieuses.

>> A lire: «Soins, transmission, hygiène: comment lutter contre le Covid-19»

La fatigue et le stress diminuent nos défenses immunitaires. C’est pourquoi il faut profiter de cette période de confinement pour se reposer, dormir suffisamment et même s’octroyer une sieste de temps à autre, sans dépasser trente minutes, afin de ne pas perturber notre horloge biologique. «C’est aujourd’hui un devoir civique de prendre soin de soi. Le confinement à l’intérieur peut également affaiblir notre immunité, car nous avons besoin de nous oxygéner. Sortez de chez vous tant que c’est possible, dans la nature, dans votre jardin ou sur votre balcon, et profitez-en pour faire le plein de vitamine D, très importante pour l’immunité. Les personnes âgées, en traitement ou atteintes de maladies graves ont tout intérêt à se complémenter. Elles peuvent demander conseil à leur pharmacien.» Pensez aussi à aérer votre lieu de vie très régulièrement, surtout si toute la famille est à demeure. Otez vos souliers à l’entrée.

Le confinement est l’occasion de se réapproprier les bons gestes en cuisine. «L’alimentation va nous fournir vitamines, minéraux et antioxydants afin d’aider notre corps à se défendre contre les agresseurs. En particulier la vitamine C présente dans les fruits et légumes, les vitamines du groupe B, dont la levure de bière et le germe de blé sont riches et qui peuvent être saupoudrés sur nos salades ou dans nos soupes. Pour faire le plein de zinc, un excellent anti-infectieux, mangez des huîtres, du foie de veau, des lentilles ou encore des œufs. Les huiles de première pression à froid, telles que noix, colza et chanvre, protègent les muqueuses par lesquelles se transmet le virus. Elles sont idéales pour les salades et doivent être conservées au frais.»

Il faut également diminuer ses rations alimentaires puisque nos dépenses énergétiques sont inférieures. Un repas du soir plus léger favorisera un sommeil de meilleure qualité. «Les acides gras saturés, présents notamment dans la charcuterie, les produits laitiers et les viennoiseries, pro-inflammatoires et favorisant la prolifération d’agents infectieux, doivent être consommés avec modération. Les additifs favorisent également les agents infectieux, il faut donc éviter les produits alimentaires industriels. Et ne vous précipitez pas sur les sucreries pour calmer vos anxiétés. Le sucre affaiblit l’immunité. Mais pas un morceau de chocolat noir, une excellente source de magnésium avec la banane, qui aide à faire face au stress. Accompagnés d’une tisane de thym, d’origan ou d’échinacée, au moment du goûter, ce sont des alliés indispensables pour notre immunité…»


Publicité
Publicité
Publicité

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré