1. Home
  2. Actu
  3. Comment rester en bonne santé tout en étant confiné?

Evénement

Comment rester en bonne santé tout en étant confiné?

La naturopathe Mireille Currat vous a livré ses conseils pour bien vivre le confinement.

Partager

Conserver

file7a1gn5w4z3axe4jdp07
© Getty Images/EyeEm

Bonne hygiène de vie, alimentation saine, phytothérapie, compléments vitaminés… Si ces remèdes naturels ne visent pas à soigner le Covid-19 ou même à le prévenir, ils peuvent cependant être d’une efficacité réelle pour mieux vivre le confinement ou surmonter la maladie. Alors que faire pour ne pas craquer et rester en bonne forme physique et mentale?

Pour en discuter, nous vous proposons un échange avec Mireille Currat, naturopathe lausannoise, spécialisée en nutrition et enseignante. Elle vous donne ses astuces pour gérer au mieux cette période de confinement inédite. Ses réponses sont à consulter ci-dessous.

Connaissez-vous la recette du Miam-O-Fruit de France Guillain? Qu’en pensez-vous? C’est un dérivé de la célèbre crème Budwig en version végétale. Et, en règle générale, quel est votre avis sur les régimes 100% végétaux? Voire le crudivorisme? (JF3)

Je la trouve trop riche en lipides. Je préfère la crème Budwig, plus équilibrée, et qui peut être adaptée à un régime végétalien en remplaçant le produit laitier par un yaourt de soja ou une purée d’amande.

Le régime végétalien peut être équilibré, s’il est bien compris, mais il implique de prendre des compléments alimentaires tels que B12, oméga 3 (huiles d’algues) et parfois zinc.

Le crudivorisme est bénéfique pour certaines personnes, mais pas pour tout le monde. Intégrer des crudités dans son alimentation est très recommandé.

La naturopathie peut-elle réellement être efficace pour une personne sportive et dans quelle mesure? Amélioration des performances, moins de blessures? (Renato)

Oui, tout à fait. En particulier, l’alimentation peut être adaptée à la pratique sportive. On peut faire des préparations soi-même, riches en nutriments, et il existe des compléments alimentaires naturels pour les sportifs qui sont une alternative saine aux compléments super-protéinés vendus dans les fitness et magasins spécialisés. Des traitements en phyto et aromathérapie sont aussi utiles pour prévenir et soigner les petites blessures et les inflammations.

Dans votre quotidien, avez-vous une pratique qui est devenue indispensable et dont vous ne pourriez plus vous passer? (Julien)

La méditation de pleine conscience.

Quelles sont les plantes que l’on peut facilement trouver lors de cette période? Où les acheter et comment les consommer? (AC)

Chez les herboristes, dans les drogueries et aussi en pharmacie, on trouve la plupart des plantes utiles actuellement, comme le thym, le bouillon-blanc, l’echinacea, la passiflore, la rhodiola suisse d’Andrée Fauchère (à commander sur son site internet)… La cueillette dans la nature est réservée aux spécialistes et aux connaisseurs.

Existe-t-il des soins naturels et simples pour soigner ses fatigues chroniques? (Amarie)

Il est important d’en connaître les causes et d’agir sur elles, si possible. Dans tous les cas, il est important de restaurer un bon sommeil, d’avoir une alimentation saine et équilibrée et, si besoin, on peut s’aider avec des plantes calmantes: l’eschscholtzia et la valériane. Les plantes adaptogènes comme la rhodiola, l’éleuthérocoque ou le ginseng aident le corps à faire face aux situations stressantes.

Avez-vous des livres de base à conseiller pour se tourner vers une vie plus saine: recette, naturopathie, nature, etc.? (Annece)

Oui, il y a des ouvrages très généraux comme Naturopathie, le guide saison par saison de Loïc Ternisien ou encore Secrets de naturopathes de Stéphane Tétart et Vanessa Lopez.

Qu’est-ce que la naturopathie et quel est son objectif? (Frederique)

Une approche naturelle et holistique (prise en compte de l’individu dans toutes ses dimensions: physique, énergétique, spirituelle, mentale et émotionnelle) de la santé. Nous considérons le patient comme une personne et non comme un malade. L’objectif est de permettre aux gens de se réapproprier les bons gestes au quotidien pour maintenir un état de santé optimal et prévenir les maladies. En cas de symptômes, les soulager avec des moyens naturels en première intention.

Comment gérer le confinement avec ses enfants plutôt turbulents? Les fleurs de Bach sont-elles utiles pour apaiser? Comment les utiliser? (Seraph)

Oui, je sais (théoriquement) que les fleurs de Bach sont utiles pour aider les états émotionnels, mais personnellement, je n’ai pas étudié et expérimenté, ni à titre personnel ni professionnel, ce domaine spécifique. Beaucoup de naturopathes prescrivent des fleurs de Bach et il y a aussi des floropathes qui pourront vous donner des conseils à ce sujet.

Avec le confinement, j’ai l’impression qu’un fort courant vers plus de nature et de choses simples s’est à nouveau mis en marche. Même si on observe cette tendance depuis plusieurs années. Comment l’expliquez-vous? (JP)

Je pense que le fait de s’arrêter et de se poser donne (enfin) l’occasion à beaucoup de personnes de prendre conscience des problèmes liés à nos habitudes de vie, souvent peu respectueuses de la nature et de notre nature humaine, donc de nos besoins fondamentaux.

Quelles sont les différences sur le mental entre la méditation et le yoga? Apportent-ils généralement le même bien-être? Peut-on pratiquer les deux au quotidien? (Marie)

Il y a différents types de méditation, certains peuvent être pratiqués dans le cadre du yoga, mais a priori les approches sont différentes, bien que très complémentaires. Le yoga, in fine, doit mener à la méditation. Les deux peuvent bien sûr être pratiqués au quotidien. Cela dit, je réponds en ma qualité de naturopathe aux questions relatives à l’alimentation et aux plantes médicinales…

Dans l’article de «L’illustré» intitulé «Renforcer son système immunitaire», le journaliste écrit «sus aux probiotiques, présents notamment dans les produits lactofermentés». Doit-on comprendre qu’il ne faut pas en manger? (Jul)

Merci pour cette question! Il y a en effet une erreur dans cet article à propos des probiotiques présents dans les aliments lacto-fermentés, comme le kéfir ou la choucroute. Dans cet article, la formulation prête à confusion. Il est justement recommandé de consommer ces aliments si l’on veut enrichir son microbiote, garant d’une bonne immunité.

Comment lutter naturellement contre les troubles du sommeil? (Marie)

Ne pas lutter, justement! Paradoxalement, la première étape est d’accepter de ne pas dormir. Ce qui empêche de dormir, en général, c’est la pensée, et ce qui nous détourne des pensées, c’est de se concentrer sur le corps. Quelques petites règles simples d’hygiène du sommeil: plus d’écran deux heures avant d’aller dormir, un repas équilibré, léger et pris au moins trois heures avant de se coucher, avoir les pieds au chaud et la tête au frais… et, pourquoi pas, un petit plaisir solitaire ou à deux, qui est un ravissant prélude à l’endormissement…

Quels sont les aliments qui font du bien à notre santé? (Julien)

De bonnes proportions de fruits et légumes frais, des céréales complètes plutôt que du pain blanc ou des pâtes, des légumineuses, des graines oléagineuses, du poisson tel que sardines, anchois, maquereau, de la viande blanche plutôt que rouge, des huiles végétales, première pression à froid. Le moins possible de produits transformés issus de l’industrie. Le régime crétois ou méditerranéen est exemplaire.

On sait que les huiles essentielles, contrairement à ce qui est parfois affirmé sur internet, ne permettent pas de guérir du Covid-19. Par contre, elles permettent d’apaiser et de déstresser. Lesquelles recommandez-vous pour cet usage? Comment les diffuser sans diffuseur? (Marie)

Pour déstresser, on peut prendre un mélange d’huiles essentielles telles que: petitgrain bigarade, ylang-ylang, verveine citronnée, lavande, à quantités égales, deux gouttes du mélange sur le plexus solaire et la face interne des poignets, deux ou trois fois par jour. Il existe des sprays élaborés par des laboratoires d’huiles essentielles, comme Aromasan, que l’on trouve en pharmacie. On peut aussi improviser un spray soi-même avec 10% d’huiles essentielles, 60% d’alcool à 90° et 30% d’eau. Bien mélanger l’alcool et les huiles essentielles d’abord, puis ajouter l’eau et agiter vigoureusement. Il est aussi possible de mélanger 10% d’huiles essentielles pour 90% d’eau en agitant vigoureusement et en dynamisant la préparation avant chaque utilisation.

Quelles plantes peuvent renforcer le système immunitaire? Comment les consommer? (Julie)

On peut soutenir son immunité avec l’echinacea en tisane ou en teinture mère, en prévention et au début de maladie. Lorsque la maladie s’installe, et étant donné la spécificité de ce virus et du manque de connaissances que nous en avons à l’heure actuelle, il vaut mieux éviter les plantes qui boostent l’immunité. A la place, prendre de la vitamine C, du chlorure de magnésium ou du zinc. Des probiotiques sont également très indiqués pour renforcer le système immunitaire et peuvent être pris en prévention et tout au long de la maladie.

De quelle manière la naturopathie peut-elle être utile dans cette période de confinement? (Lucien)

Votre question est vaste, je réponds donc de manière générale, par des conseils avant tout de bon sens et d’hygiène de vie comme: aérer régulièrement son appartement, prendre l’air autant que possible, faire un peu d’exercice, prendre le temps de cuisiner des repas équilibrés en choisissant des aliments frais, non transformés, sains, dormir suffisamment...

Eviter de grignoter et de passer trop de temps devant les écrans. Et prendre bien soin de ses besoins aussi bien psychiques que physiques. Ecouter un peu de musique chaque jour et s’accorder des moments de plaisir. Je vous renvoie par ailleurs aux deux articles qui ont été écrits sur ce sujet, auxquels j’ai participé, sur le site www.illustre.ch/envie/santé

J’ai du mal à me détendre face au virus. Que me conseillez-vous de prendre pour rester positive surtout au moment du coucher et le soir à partir de 17h? (Béatrice)

Comme infusion pour la détente nerveuse et le sommeil, je vous propose le mélange suivant: passiflore, mélisse, valériane et lavande, deux tasses en fin d’après-midi et une au coucher. En plus, un goûter vers 17h avec une banane, un peu de chocolat noir (70% cacao) ou quelques noix de cajou est idéal aussi pour préparer le sommeil. Eviter les stimulations tant intellectuelles que physiques après 17h. Choisir une activité calme, musique, lecture divertissante, dessin…

Si ce n’est pas suffisant, vous pourrez prendre la teinture mère «Passiflora incarnata» de Cérès, 5 à 10 gouttes avant de dormir. Vous pourriez aussi prendre un remède naturel en phytonutrition qui est un bon soutien psychologique, à base de vitamines du groupe B, de minéraux et de plantes comme le safran et la mélisse. Il existe plusieurs produits sur le marché et vous pouvez demander conseil à votre pharmacie.

Conclusion:

Merci à toutes les lectrices et tous les lecteurs de L’illustré d’avoir participé à ce passionnant échange. J’espère avoir pu vous aider dans cette période difficile, même si le format du chat m’obligeait à synthétiser au maximum mes réponses.

A cet égard, je vous signale que nombre de naturopathes continuent à consulter par téléphone en ces temps de confinement. Vous trouverez leurs coordonnées par canton et spécialité sur le site de l’ASCA (www.asca.ch). N’hésitez pas non plus à prendre conseil auprès de votre droguiste ou pharmacien, la plupart étant tout à fait à même de vous conseiller en matière de phytothérapie. Portez-vous bien!

Par C.G. publié le 7 avril 2020 - 10:36