1. Home
  2. Actu
  3. Sam, golden retriever et ange gardien des enfants fragiles

Animaux

Sam, golden retriever et ange gardien des enfants fragiles

Les chiens, fidèles compagnons de l’homme, disposent de nombreuses aptitudes extraordinaires qui sont de plus en plus mises à profit dans des domaines aussi variés qu’insolites. Rencontre avec Sam, un golden retriever qui a été formé pour anticiper les besoins de son binôme invalidé par des troubles du spectre autistique.

Partager

Conserver

Sam, chien d'assistance

Sam a été formé pour anticiper les besoins de son binôme.

Darrin Vanselow

Sam, un golden très affectueux et expressif, intégrera d’ici peu la famille d’un jeune garçon avec troubles du spectre autistique. Après son passage dans une famille d’accueil bénévole, le canidé au pelage doré issu d’un élevage reconnu s’apprête à devenir le compagnon de vie de l’enfant de 7 ans. «On espère que Sam remplisse les conditions administratives pour pouvoir accompagner son binôme à l’école», explique Alexandra Herbez, la fondatrice et directrice de la Fondation Arthanis, basée à Genève, qui forme des chiens d’assistance et de thérapie. Ces précieux acolytes doivent anticiper les besoins de leur maître, contrairement à la majorité de leurs congénères habitués à recevoir des ordres. Une attitude qui, indépendamment de sa formation, dépend de la personnalité du chien, de son envie d'entrer en relation et du lien fort et essentiel qu’il tisse avec son humain.

Véritable «pot de colle» cajoleur, Sam a été formé pour accompagner les enfants avec des problèmes de motricité. Le chien d’assistance prodigue une sécurité physique à son compagnon bipède en l’empêchant de trébucher. Mais il est aussi d’un grand soutien émotionnel pour ces enfants souffrant souvent de stéréotypies (TOC), signes d’anxiété. «Dans ces cas-là, Sam peut déposer une patte sur le plexus solaire de l’enfant ou se blottir contre lui.» Vêtu d’une chabraque très reconnaissable, le golden parvient à faciliter la communication de ces jeunes avec les personnes rencontrées dans la rue. «Ils deviennent soudain loquaces et sont heureux de parler de leur compagnon canin», s’enthousiasme la directrice, pour qui il est très important que ces jeunes deviennent autonomes. Sam accompagnera aussi son compagnon aux rendez-vous chez la physiothérapeute. Une présence rassurante qui facilitera énormément ces rendez-vous médicaux tant redoutés.

Sam, chien d'assistance

Sam a été formé pour accompagner les enfants avec des problèmes de motricité.

Darrin Vanselow

Quant aux races de canidés à privilégier pour ce travail, la responsable de formation canine Lindsey Morris-Zingg souligne l’importance de la stabilité physique et émotionnelle du chien pour éviter toute forme de réaction brutale envers son partenaire. «Il ne faut pas que le chien sursaute brutalement lorsqu’on lui marche sur la queue», explique-t-elle. Sam, qui est formé à ignorer les autres chiens lorsqu’il travaille, endosse également le rôle de médiateur. «Il peut s’interposer entre la porte et l’enfant lorsque ce dernier décide de fuguer», poursuit-elle. Au grand soulagement des parents souvent démunis face à ces situations de crise.

Par Pauline Bienfait publié le 28 août 2022 - 09:25