Aller au contenu principal
Publicité
© François Busson

Le Val Verzasca ou les Maldives tessinoises

Publié mercredi 22 mai 2019 à 09:50
.
Avec le soutien de
Publié mercredi 22 mai 2019 à 09:50 
.
Le 10 juillet 2017 une vidéo publiée sur Facebook par un jeune Italien, Marco Capredi, fait le buzz: trois millions d’internautes découvrent en quelques jours un paradis d’eau turquoise translucide au creux d’un impressionnant canyon baigné de soleil à profusion dans la région d'Ascona-Locarno: le Val Verzasca.
Publicité

Le Val Verzasca, une vallée de 25 kilomètres de long et 850 habitants, à quelques encablures de Locarno, est rebaptisée depuis «Les Maldives de Milan».

F.BUSSON
Alessandro Speziali, coordinateur du projet d’aménagement de la Fondazione Verzasca.

Alessandro Speziali, coordinateur du projet d’aménagement de la Fondazione Verzasca, se rappelle bien l’invasion de touristes que connut alors sa vallée. Un discret paradis fréquenté par les gens de la région s’était soudain transformé en un spot touristique international. Une aubaine? Pas forcément, d’après Alessandro Speziali: «Cet afflux de touristes, même s’il a permis de faire connaître notre vallée, n’a pas forcément été bien vécu par les habitants. Le lieu n’était pas prêt à recevoir tant de monde: manque de places de parc, de toilettes, d’hébergements… Et malheureusement, tous ces visiteurs qui se sont agglutinés autour du pont romain comme sur une plage de Rimini n’ont pas eu la curiosité de remonter cette vallée pour en découvrir les nombreuses autres richesses.»

>> Voir la vidéo de Marco Capredi postée sur Facebook:

>> Participez au concours et gagnez un séjour à Corippo

Tsunami touristique

Mais ce tsunami touristique a également eu pour conséquence d’amener la Fondation Verzasca à mettre sur pied un plan de développement de la vallée avec le but avoué de créer des infrastructures touristiques permettant de mieux tirer parti des richesses naturelles et culturelles de cet éden verdoyant. Avec, selon Alessandro Speziali, une orientation claire vers un tourisme doux réparti sur toute l’année à travers quatre axes principaux de développement. «Premièrement, nous allons créer ce que les Italiens appellent un albergo diffuso à Corippo, c’est-à-dire un hôtel villageois dans lequel une dizaine de maisons abandonnées et rénovées seront transformées en chambres d’hôtes ouverte à l’été 2020. Toujours dans le but d’améliorer nos capacités d’hébergement, un camping alpin de 70 places va être aménagé à Brione. Ces deux structures compléteront celles qui existent déjà: l’hôtel familial situé à Frasco et la colonie de vacances de Sonogno. C’est d’ailleurs là, tout au bout de la vallée, que différentes activités sportives, dont certaines déjà existantes, vont être regroupées sous le toit d’un centre sportif: piscine, tennis, hockey, mountain bike, tir à l’arc, fitness...»

>> Lire aussi l'article «Claudio, l'irréductible de Corippo»

Vue du village de Sonogno.

Pour permettre un développement harmonieux de ces différentes activités, la Fondation Verzasca table sur un renforcement de la mobilité douce à l’intérieur de la vallée et la liaison avec Locarno. Pas question de laisser des hordes de voitures et de cars envahir l’étroite vallée comme ce fut le cas lors de l’été 2017. Le service de car public va être considérablement renforcé, avec la possibilité pour ses usagers de transporter leurs vélos, électriques ou non, jusqu’à Sonogno ou d’en louer sur place. Le sentier pédestre, qui permet également de descendre en une journée la vallée, va également être amélioré.

Le grotto Efra.

Bref, tout sera mis en œuvre pour permettre aux touristes de profiter au mieux des richesses touristiques de la perle verte du Tessin.

Richesses culinaires, avec deux grotti fameux. Le Grotto al Ponte qui, comme son nom l’indique, est situé juste au-dessus du Ponte Romano, n’a pas renoncé à servir une cuisine traditionnelle: minestrone, fromages et charcuterie maison, tourte au pain, vin et nocino maison et basta… Le Grotto Efra, lui, est situé à Sonogno, à l’entrée du Val Redòrta, un lieu énergétique fameux. Ouvert il y a septante ans, il est situé au pied de la cascade Froda, qui répand sa fraîcheur jusque sur la terrasse.

Vue du village de Lavertezzo et son église.

Richesses culturelles, avec le magnifique Musée des traditions populaires de Sonogno, cerné de traditionnelles maisons en pierres de taille couvertes de dalles de granit, les piode, dans lesquelles on ressuscite l’artisanat de la laine cardée. Sans oublier le moulin à polenta de Frasco et les superbes églises dont les clochers pointés vers le ciel sont autant de points d’exclamation apposés à la beauté du paysage. Enfin, citons parmi la ribambelle de fêtes associatives qui animent la vallée tout au long de l’année le prochain pentathlon de Boscaiolo qui se déroulera le 14 septembre à Sonogno et verra s’affronter d’impressionnants sculpteurs armés de tronçonneuses.

Et que tout cela ne vous empêche pas d’aller piquer une tête dans les eaux turquoise qui paressent sous le Ponte Romano (qui n’a d’ailleurs rien de romain…)!

Renseignements sur le Val Verzasca (en français) en cliquant ici

>> Voir la vidéo sur Corippo, le village transformé en hôtel:


Publicité

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré

Découvrez votre nouveau magazine L'illustré et profitez d'une offre d'abonnement exceptionnelle!