1. Home
  2. Actu
  3. Tout Un Roman(d): Viktor Vincent, mentaliste et romancier 

Tout Un Roman(d)

Viktor Vincent, mentaliste et romancier 

En octobre dernier, le célèbre mentaliste français a résolu l’énigme qui l’a poursuivi toute sa vie. Un secret lié à son mentor. Révélation.

Viktor Vincent

Vitkor Vincent, mentaliste et romancier français nous livre une révélation sur une énigme qui a marqué sa trajectoire.

Eric Fougere - Corbis

«J’ai appris l’art de la magie à Valenciennes, avec mon mentor, Daniel Miraskill. J’ai 12 ans en 1992 et, chaque vendredi, il me permet de me produire dans un restaurant. Quatre ans plus tard, à 16 ans, j’imagine me lancer dans le cinéma. Au cours d’un dîner, Daniel me dit: «Je vois ce qu’il va se passer pour toi plus tard!» Avec sa très grande connaissance de l’humain, il a l’habitude de faire des prédictions de ce type. A la fin du repas, je lui demande: «Qu’est-ce que c’est? Comme je souhaite devenir metteur en scène, j’aimerais savoir…» Il me fait: «Si je te le dis, cela n’arrive pas. Je t’en parlerai plus tard.» Les mois passent, je le relance et il me signifie: «Je ne peux pas le dévoiler, mais je vais l’écrire et je mettrai le papier dans une enveloppe scellée.»

De fil en aiguille, il m’explique que ce papier dans l’enveloppe, il l’a mis dans un meuble et il me le montre, chez lui. «L’enveloppe est là, on l’ouvrira ensemble le moment venu», m’assure-t-il. Ce petit jeu va durer presque vingt ans. ​​​​​​Le 23 novembre 2014, au moment de rendre les épreuves de mon premier ouvrage, je lui demande d’en rédiger la préface. Son texte dit: «Soigneusement cachée au sciècle passé dans le grenier de la demeure familiale, scellée dans une enveloppe noire, dans une boîte en argent, dans un meuble, se trouve, comme tu le sais Viktor, l’hypothèse pressentie de ton devenir…» Là, je l’appelle et le presse: «Mais Daniel, dis-moi enfin ce qu’il y a dans cette fichue enveloppe!» Il réplique: «Je te le promets, nous l’ouvrirons ensemble très bientôt.»

Nous vous proposons aussi

Le lendemain matin, à 7 h, le 24 novembre 2014, son fils m’appelle pour me dire que, dans la nuit, son père est mort d’un arrêt cardiaque. Il n’avait que 57 ans. C’est un choc. A sa crémation, alors qu’on m’invite à prendre la parole, je raconte cette histoire et je me rends compte que, dans ce récit, il y a tous les ingrédients de ce qu’il m’a inculqué: la boîte dans la boîte dans la boîte, c’est une construction qui permet de créer un vrai mystère. Je vais m’en inspirer en devenant mentaliste et je vais en faire le sujet de mon premier film (en tournage, ndlr). Au-delà, comme je me suis interrogé sans cesse sur mes désirs et ce que j’attendais de la vie, j’ai sans cesse imaginé ce que je voulais trouver dans l’enveloppe. Au fur et à mesure des années, c’était différent. Daniel m’a ainsi permis de savoir où je voulais aller… Et, finalement, je me suis persuadé que cette enveloppe n’existait pas.

En octobre dernier, cinq ans plus tard, cette histoire me trottait encore dans la tête. N’y tenant plus, je suis allé voir le fils de Daniel Miraskill. On a retrouvé le meuble, duquel on a sorti un nombre incalculable de choses. Et là, il y avait une enveloppe, noire… Je l’ai ouverte. Dedans, il y avait un papier, blanc, plié en quatre. Et, sur ce papier, il n’y avait absolument rien. L’histoire s’est conclue ainsi. «Il n’est pas de vent favorable pour qui ne connaît pas son port», disait Sénèque. «Si tu ne sais pas où tu veux aller, tu ne pourras pas prendre les bonnes décisions.» Ce questionnement, grâce à lui, a été essentiel. C’est un des plus beaux cadeaux de ma vie.»

Viktor Vincent revient en Romandie, en 2021 et 2022, dans «Mental Circus». Retrouvez toutes les dates reportées sur www.prestoprod.ch


Le premier roman de Viktor Vincent 

«Le confinement m’a permis d’achever un thriller psychologique. Le plus grand illusionniste du monde arrive à Paris pour trois mois. Il a un jeune apprenti, Sam. Il s’avère que notre showman est un homme très dangereux, vénéneux. Il a du sang sur les mains. Certains disent que c’est le diable...», déclare le mentaliste. 

Viktor Vincent

Photographie de Viktor Vincent. 

Eric Fougere - Corbis
Par Didier Dana publié le 28.04.2021
Nous vous proposons aussi