1. Home
  2. Actu
  3. La musique, premier amour de Johnny Depp

People

La musique, premier amour de Johnny Depp

En montant sur scène avec le «guitar hero» Jeff Beck et en sortant avec lui, ce vendredi, l’album «18», Johnny Depp prouve qu’il est un sérieux musicien. Histoire d’une passion antérieure au cinéma.

Partager

Conserver

Johnny Depp

Johnny Depp et Jeff Beck se sont connus en 2016. Une passion commune pour les guitares et la mécanique a scellé l’amitié du guitariste anglais et de l’acteur américain.

Ilpo Musto/Shutterstock/Dukas

Prononcer le nom de Johnny Depp, c’est convoquer la figure du pirate Jack Sparrow ou le cortège d’images peu glorieuses de son récent procès, gagné face à Amber Heard, son ex-femme. Mais oublions cela un instant. Hormis le fait qu’il est à la fois réalisateur, scénariste et producteur, le comédien de 59 ans est aussi un guitariste et un chanteur respecté. Cette semaine, il sort «18», avec le «guitar hero» Jeff Beck. Cet album hétéroclite, fougueux et délicat, rassemble 11 reprises – des compositions signées Marvin Gaye, The Velvet Underground, The Beach Boys, The Everly Brothers, Killing Joke ou The Miracles –, plus deux créations originales écrites par Depp, dont le très inspiré «This Is A Song For Miss Hedy Lamarr». Leur tournée passe cette semaine par la Suisse romande, avec notamment un concert prévu le jour même de la sortie mondiale de leur disque événement.

Jeff Beck et Johnny Depp, c’est sérieux? L’association des deux noms a surpris avec la découverte d’«Isolation». En 1970, ce morceau figurait sur le premier album solo post-Beatles de John Lennon. Le duo en a fait un single, mis en ligne le 17 avril 2020. Les paroles d’«Isolation», chantées par l’acteur et enregistrées en plein confinement dans le studio du cottage anglais du guitariste aux huit Grammy Awards, résonnaient de façon prophétique.

On y entend Jeff Beck caresser sa Fender Stratocaster. Son jeu caractéristique, capable, sans aucune pédale d’effet, de faire vibrer l’âme de son instrument, lui permet, après un break, d’enchaîner sur un solo incendiaire. Le duo guitare-voix est soutenu par la frappe sèche du batteur Vinnie Colaiuta (Sting, Herbie Hancock) et par Rhonda Smith, qui fut notamment la bassiste de Prince au Montreux Jazz de 2009. Dès lors, comment ne pas prendre au sérieux Johnny Depp musicien? Accompagner Geoffrey Arnold Beck, 78 ans, dieu vivant de la six cordes, est un privilège qui se mérite. Ses deux premiers disques instrumentaux, «Blow by Blow» (1975) et «Wired» (1976), sont l’alpha et l’oméga de la guitare jazz-rock.

Johnny Depp

Jeff Beck et Johnny Depp sont le jeudi 14 juillet à Guitare en Scène (Saint-Julien-en-Genevois) et au Montreux Jazz le vendredi 15 juillet, avec une rythmique 100% féminine: Rhonda Smith (basse) et Anika Nilles (batterie). Leur album, «18», sort vendredi.

DR

Outre la passion pour les guitares qui les lie depuis 2016, les deux hommes sont dingues de bagnoles et de mécanique, le hobby dévorant de Jeff Beck. «Lorsque Johnny et moi avons commencé à jouer ensemble, cela a enflammé notre esprit de jeunesse et notre créativité, dit-il. Nous plaisantions sur la façon dont nous nous sentions de nouveau avoir 18 ans. C’est devenu le titre de l’album.» La pochette, dessinée par Sandra, son épouse, les imagine en ados complices devant un micro.

A ce stade, s’il est encore des sceptiques pour se demander ce que vaut vraiment Depp, Keith Richards a la réponse: «Johnny est bien meilleur qu’il ne le laisse entendre», affirmait-il dans les colonnes de «Rolling Stone» en 2007. Aux MTV Movie Awards 2012, le comédien accompagna les Black Keys. A l’issue de la prestation, le chanteur Dan Auerbach s’exclama: «Il est génialement bon!» Par le passé, Depp a collaboré avec Oasis, Patti Smith, Shane MacGowan (Pogues), Iggy Pop et Ryan Adams. Depuis 2015, il est membre à part entière des Hollywood Vampires avec Alice Cooper et le guitariste soliste d’Aerosmith, Joe Perry. La formation annonce une tournée à l’horizon de l’été 2023. Désormais, Depp, artiste pluridisciplinaire, est dans la musique jusqu’au cou.

Johnny Depp

Jeff Beck et Johnny Depp sont le jeudi 14 juillet à Guitare en Scène (Saint-Julien-en-Genevois) et au Montreux Jazz le vendredi 15 juillet, avec une rythmique 100% féminine: Rhonda Smith (basse) et Anika Nilles (batterie). Leur album, «18», sort vendredi.

DR

Il joue de la guitare depuis l’âge de 12 ans. A cette époque, il s’enfermait dans sa chambre afin d’oublier ses problèmes et grattait pendant des heures. A 17 ans, son groupe rock, The Kids, fit la première partie de Chuck Berry. «Je suis un musicien raté, avoue-t-il. La musique reste mon premier amour.» Lorsqu’il débarqua à Los Angeles, Nicolas Cage l’attira vers le cinéma. Johnny faillit repartir vers les sentiers musicaux au sein des Rock City Angels, mais la série télé des années 1980 «21 Jump Street» et le long métrage «Les griffes de la nuit» de Wes Craven en décidèrent autrement. Depp fit la carrière que l’on sait devant les caméras.

La musique est son refuge. «Il y a quelque chose de très instinctif quand je suis en studio. Nous cherchons à communiquer avec nos instruments, tous ensemble. Au cinéma, il y a des dizaines d’intervenants. […] Mais rien n’est plus gratifiant et immédiat qu’être sur scène dans une salle pleine. Là, je ressens les émotions des gens devant moi. Cela me passionne aujourd’hui plus que le cinéma, sans cracher dans la soupe pour autant, avouait-il en 2021. De toute façon, c’est la musique qui prime dans ma vie.»

Si d’aventure vous allez l’écouter, oubliez Jack Sparrow, le procès et ouvrez grand vos oreilles. Vos yeux aussi. Les bras de Johnny Depp, chanteur et guitariste, sont chargés de tatouages et la guitare de Jeff Beck, d’une furieuse électricité.

Par Didier Dana publié le 13 juillet 2022 - 07:57