1. Home
  2. Actu
  3. Jeux olympiques, épisode 7 : Steve Guerdat et Venard de Cerisy, deux athlètes pour un titre

Jeux olympiques, épisode 7 

Steve Guerdat et Venard de Cerisy, deux athlètes pour un titre

Steve Guerdat, cavalier de 39 ans, et son cheval Venard de Cerisy seront les représentants helvétiques pour l'épreuve d'équitation des Jeux olympiques de Tokyo. Rencontre avec le duo qui aborde la complexité du voyage en ces temps de pandémie. 

JO

«Ces Jeux sont tellement spéciaux», déclare le cavalier Steve Guerdat qui participera aux Jeux olympiques de Tokyo avec sa monture Venard de Cerisy. 

Valentin Flauraud

A une quarantaine de kilomètres à l’est de Zurich, Steve Guerdat se prépare pour ses derniers concours. De retour de Windsor, il enchaînera ensuite avec Chantilly et Deauville. Ce n’est qu’après que le cavalier embarquera direction Tokyo pour ses cinquièmes Jeux olympiques. Si le Jurassien est un habitué de ces grandes compétitions internationales, ce sera en revanche les premiers Jeux de Venard de Cerisy, le cheval qui l’accompagne. Le selle français de 12 ans, 1m65 au garrot, devra d’abord passer par la case quarantaine avant de pouvoir prendre l’avion.

Contrôles sanitaires, prises de sang, pendant sept jours, l’athlète à quatre pattes ainsi qu’une monture de réserve resteront confinés près de Berne pour attester de leur bonne santé, cachet obligatoire pour embarquer dans leur vol long-courrier à destination du Japon. Dans ces écuries spécialisées, seules quelques personnes seront autorisées à aller le voir, dont Steve Guerdat qui pourra monter. «Certains centres de quarantaine demandent que les chevaux ne soient en contact avec aucun animal, ni même des insectes; c’est pour cela que nous avons choisi celui de Berne, qui laisse de grands espaces pour pouvoir s’entraîner», détaille le cavalier qui, lui aussi, devra respecter une quarantaine de trois heures à son arrivée à Tokyo après avoir été testé pour le Covid-19 afin de pouvoir rejoindre le village olympique.

La logistique pour envoyer les chevaux au Japon est devenue un vrai casse-tête chinois. Le foin, par exemple, ne pourra pas être importé de Suisse. Le Japon, qui ne dispose pas de réserves suffisantes, accepte cependant qu’il le soit des Etats-Unis. Un détail qui a son importance puisque sa composition diffère légèrement de celui utilisé en Europe. Il sera donc livré un peu en avance pour que les chevaux aient le temps de s’y habituer.

>> Lire également notre éditorial: Le sport, baromètre de l’état du monde

De retour près de Zurich, le médaillé d’or en individuel aux Jeux de Londres nous confie une certaine appréhension. «Ces Jeux sont tellement spéciaux! Normalement, six mois avant l’euphorie commence, mais cette année, on ne savait même pas s’ils auraient lieu... J’imagine que la tension montera doucement une fois sur place!»

>> L'épreuve d'équitation se déroulera du mardi 3 au samedi 7 août.

Par Camille Pagella publié le 23.07.2021