1. Home
  2. Actu
  3. Les Romands ont du talent : Zélo, quand l’épicier livre à vélo ses produits zéro déchet

Les Romands ont du talent 

Zélo, quand l’épicier livre à vélo ses produits zéro déchet

A Gland, André Burri a lancé Zélo, un concept qui mise sur des contenants réutilisables, une livraison qui ne pollue pas et des produits de la région. L’idée s’exporte jusqu’à Lausanne.

zélo

Parmi les produits qui se vendent le mieux, André Burri cite le pain, les œufs ainsi que les paniers de légumes.

Darrin Vanselow

Quand on mélange zéro déchet et vélo, cela donne… Zélo! C’est le nom du projet qu’a lancé André Burri en 2019 après avoir travaillé pendant presque vingt ans chez Swissquote. «On a toujours été habités par une fibre écologique à la maison, d’abord avec mes parents, puis avec mon épouse», explique le père de famille, qui a transmis ses valeurs à ses enfants. Et ce sont d’ailleurs ces derniers qui l’ont poussé à se lancer dans la livraison zéro déchet, c’est-à-dire avec des contenants réutilisables et à vélo électrique. «Je voyais mon fils faire trente minutes de trajet avec ses pots en verre rien que pour aller chercher du lait à la ferme», se rappelle celui qui souhaite offrir la possibilité au client de rentabiliser les trajets en se faisant livrer ses produits zéro déchet en une fois.

Ainsi, plus de 750 produits en provenance de quelque 70 producteurs de la région font partie de l’offre de Zélo. Parmi eux, des pâtes, des yogourts mais aussi de la viande et des légumes, qui sont proposés dans des paniers découvertes afin de tester la qualité des aliments. Compter entre 60 et 130 francs pour se faire livrer l’une de ces sélections par l’un des sept vélos électriques qui sillonnent les alentours de Gland, de Nyon et désormais de Lausanne. En effet, grâce à sa collaboration avec une fondation, des concours remportés et un crowdfunding, André voit son projet grandir et se financer petit à petit, bien que celui-ci ne soit pas encore rentable.

>> Lire également un ancien article (2019): Le guide des aliments sains près de chez vous

Avec une clientèle fidèle mais qu’il espère doubler, l’entrepreneur, entouré de quelques livreurs ainsi que de stagiaires en réinsertion, souhaite également rendre son offre plus accessible à l’achat, car ce service attire pour l’instant «un consommateur qui possède le porte-monnaie adéquat pour s’acheter des produits locaux». Ce qui est sûr, c’est qu’André a la tête dans le guidon pour mener à bien ses objectifs!

 

Par Meryl Brucker publié le 08.10.2021