1. Home
  2. Actu
  3. Dossier santé: Alimentation saine: les boissons en question

Dossier santé

Alimentation saine: les boissons en question

Eaux, sodas, jus, smoothies... le marché des boissons est vaste. Mais à quelle source s’abreuver? Eléments de réponse.

Les boissons en question

Caries, diabète de type 2, obésité et maladies cardiovasculaires, les boissons sucrées sont mauvaises pour la santé.

Julia Manga / Alamy Stock Photo

On ne va pas y aller par quatre chemins: l’eau est la boisson à privilégier. Les recommandations sont de 1 à 1,5 litre par jour par personne. L’eau contient tous les minéraux dont nous avons besoin et permet de garder un goût subtil pour savourer les différents aliments de l’entrée au dessert, en passant par le plat principal. Le marché regorge pourtant de breuvages colorés, pétillants et rafraîchissants à disposition à toute heure de la journée… Tentant? Assurément! Mais les boissons sucrées telles que sodas, thés froids, boissons énergisantes, jus de fruits industriels sont mauvaises pour la santé à plus d’un titre.

Leur consommation favorise en effet les caries, le diabète de type 2, l’obésité et, indirectement, les maladies cardiovasculaires. Elle accroît même le risque de mort prématurée chez les femmes, d’après une récente étude américaine de grande envergure (publiée dans «Circulation», le journal de l’Association américaine de cardiologie) ayant suivi des milliers d’hommes et de femmes pendant plus de trente ans. Si on ne comprend pas encore bien cette différence entre les sexes, on sait néanmoins que plus on sirote ces boissons, plus les risques pour la santé augmentent! Le coupable? Le sucre, bien sûr. Ces boissons contribuent largement à l’apport énergétique quotidien mais ne participent en rien à la sensation de satiété. Au contraire, le sucre appelle le sucre, et c’est l’engrenage.

Les smoothies et les jus de fruits ne font pas exception, surtout s’ils sont industriels. Lorsqu’on consomme des fruits sous forme de jus, même faits maison, on ingère sans le savoir des quantités de sucre importantes. Pour 1 dl de jus de pomme, il faut au moins deux pommes. On double ainsi la quantité de sucre par rapport à celle que l’on aurait ingérée en mangeant le fruit entier, le rassasiement en moins. Et, surtout, on se prive des précieuses fibres, si bonnes pour la digestion et la régulation du taux de sucre. L’absence de fibres accélère le passage du sucre dans le sang, faisant monter en flèche le taux de glycémie.

Si boire de l’eau ne vous enthousiasme pas, misez sur les arômes en y ajoutant une rondelle de citron, d’orange, de concombre, des herbes (basilic, menthe) ou des bulles. «Ou créez votre propre thé froid (sans sucre ajouté) ou tisane en laissant un sachet infuser. Ça fonctionne même avec de l’eau froide!» conclut Sandrine Lasserre, diététicienne ASDD au cabinet SL NutriDiet et membre de l’Antenne des diététiciens genevois (ADiGe).

Par Elodie Lavigne publié le 21 avril 2022 - 09:16