1. Home
  2. Actu
  3. Dossier santé: Bien manger, ça commence dès l'enfance

Dossier santé

Bien manger, ça commence dès l'enfance

Près de 15% des enfants suisses sont en surpoids ou obèses, un chiffre qui ne cesse d’augmenter, comme dans la plupart des pays occidentaux. Un vrai enjeu de santé publique.

Prendre des bonnes habitudes dans son alimentation dès qu'on est enfant

Près de 15% des enfants suisses sont en surpoids ou obèses. Dans la majorité des cas, l’obésité infantile est due à un déséquilibre alimentaire.

Shutterstock

Si certaines de ses causes sont de caractère génétique ou liées à des prédispositions génétiques, dans la majorité des cas, l’obésité infantile est due à un déséquilibre alimentaire. Une étude allemande menée sur 50'000 enfants rapporte que 75% des adolescents obèses ne l’étaient pas entre l’âge de 2 et 3 ans. La malbouffe, un apport nutritionnel trop élevé, des prises alimentaires à toute heure, un manque d’activité physique sont autant de facteurs évitables qui peuvent mener au surpoids.

Dès lors, le rôle des parents, dès le plus jeune âge, est primordial. Pourtant, ces derniers font parfois preuve d’un certain aveuglement lorsqu’il s’agit d’accepter un diagnostic irréfutable. En effet, des chercheurs suédois ont interrogé les parents d’enfants de 2 ans jugés obèses sur la base de leur indice de masse corporelle. Il s’est avéré que 96% de ces parents trouvaient que le poids de leur enfant était parfait pour son âge! Ne pas se voiler la face et mettre rapidement en place des méthodes de gestion de l’alimentation sont les premiers piliers à adopter.

Quelques clés pour prévenir l’obésité infantile

  • Augmenter le nombre de portions de fruits et légumes: au moins cinq par jour, soit trois portions de légumes et deux de fruits (une portion correspond à ce que peut contenir la main de l’enfant).
  • Augmenter la consommation de légumineuses (pois chiches, lentilles, haricots rouges/blancs, fèves, etc.).
  • Limiter la viande, poisson, œufs ou tofu à une fois par jour.
  • Consommer trois portions de produits laitiers par jour.
  • Diminuer la consommation d’aliments gras, sucrés, salés et transformés.
  • Encourager son enfant à goûter des aliments qu’il ne connaît pas, pour varier les menus.
  • Réduire les boissons sucrées et privilégier l’eau.
  • Instaurer des prises de repas à heures fixes et sans écran.
  • Faire pratiquer à son enfant une activité physique régulière pour augmenter la dépense calorique. L’Organisation mondiale de la santé recommande ainsi aux 5-17 ans d’accumuler au moins 60 minutes d’activité physique d’intensité modérée à soutenue par jour.
  • Montrer l’exemple en tant que parent.

Composition d’un repas équilibré

Un repas complet et équilibré est clairement représenté par cette assiette. Il contient donc au moins:

  • 1 portion de fruits ou de légumes;
  • 1 portion de produits céréaliers, pommes de terre et légumineuses;
  • 1 portion d’aliments sources de protéines animales («Bien manger pour ma santé. Printemps-été», Ed. Planète Santé, 2014).

>> Découvrez les autres articles de notre dossier dédié à la santé et à l'alimentation:

Par Clémentine Fitaire publié le 21 avril 2022 - 09:09