Aller au contenu principal
Publicité
© Blaise Kormann

Surmédicalisation: «On a bousillé mon corps»

Publié vendredi 13 septembre 2019 à 08:54
.
Publié vendredi 13 septembre 2019 à 08:54 
.
A 36 ans, Yasmina de Pinho se bat quotidiennement depuis quinze ans contre les ravages de la surmédicalisation qu’elle a subie. Un calvaire.
Publicité

Tout a commencé par une douleur au bas-ventre. Après investigations, la Faculté diagnostique une inflammation. Un peu de cortisone et le problème sera réglé, dit-on à Yasmina, alors âgée de 21 ans. Mais la douleur ne faiblit pas. «Au contraire, j’avais de plus en plus mal. Une horreur», se souvient la Vaudoise établie à Saint-Sulpice. Malgré ce constat d’échec, le traitement à la cortisone sera poursuivi pendant… trois ans! Trente-six mois durant lesquels Yasmina souffre le martyre et prend 40 kilos. «Je suis passée de 45 à 85 kilos.»

Opérée d’urgence en 2009, on lui diagnostique finalement une endométriose, soit la présence de tissus qui tapissent normalement l’utérus en dehors de ce dernier. Une deuxième puis une troisième intervention n’apportent guère de bénéfices. Pire, après des traitements aux hormones et des tentatives désastreuses de fécondation in vitro, le verdict tant redouté tombe: il faut tout enlever. Ovaires et utérus. Une grave erreur, selon le gynécologue qui l’examinera un an plus tard, lequel constate que tous les tissus ovariens n’ont pas été retirés. Trop tard. Yasmina n’aura jamais d’enfants.

Onze médicaments par jour, dix opérations

«On a bousillé mon corps. Un carnage, dit-elle d’une voix qu’un moral à toute épreuve a gardée douce. Pendant cette période, je prenais onze médicaments par jour. Et j’ai subi dix opérations en six ans.» La dernière en 2015, pour un problème lombaire. «La cortisone a amoindri mon capital osseux. Tous les mouvements que je fais sont douloureux. Mon système digestif a également été fragilisé et je suis obèse alors que je mange bio et comme un oiseau.»

Comme si cela ne suffisait pas, une vilaine fracture à une cheville la condamne actuellement au fauteuil roulant. Aujourd’hui, à 36 ans, Yasmina en veut plus au système qu’à ceux qui le servent. «On a été éduqué avec cette idée que le médecin était infaillible et tout-puissant. J’ai compris malheureusement trop tard que ce n’était pas le cas. Désormais, je ne prends plus un seul médicament et je n’accepte plus une chirurgie ou un soin avant qu’on me convainque de leurs bénéfices et, surtout, avant de connaître avec précision leurs effets secondaires.»

>> Lire l'interview du Pr. Rodondi qui dénonce la surmédicalisation

>> Lire aussi les témoignages de:

Bernard: «J'ai perdu dix ans de ma vie»

- Danièle: «J'ai failli mourir»


Assistez au Forum Santé

Jeudi 26 septembre 2019, de 16h00 à 19h30, à l'Amphimax de l'Université de Lausanne se tient le Forum Santé, un forum gratuit pour un système de santé plus humain… et durable.

La santé est l’un des premiers sujets de préoccupation des Suisses. C’est pourquoi L’illustré et Le Temps organisent conjointement un forum autour de cette question complexe.

Plusieurs conférences, des débats, en présence notamment du professeur Nicolas Rodondi, des témoignages, dont celui de Manuela Maury, intitulé «Et si on écoutait les patients?», sont au programme.

>> Infos et programme: le forum est gratuit, mais l'inscription obligatoire sur www.letemps.ch/forumsante


Publicité

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré

Découvrez votre nouveau magazine L'illustré et profitez d'une offre d'abonnement exceptionnelle!