1. Home
  2. Actu
  3. Ukraine: Les mille vies du maire de Kiev: Vitali Klitschko, alias «Dr. Ironfist»

Ukraine

Les mille vies du maire de Kiev: Vitali Klitschko, alias «Dr. Ironfist»

Né en URSS, Vitali Klitschko a été, comme son frère, champion du monde de boxe. Retour sur l’incroyable trajectoire d’un colosse europhile, devenu maire de Kiev et désormais au front.

Vitali Klitschko

L’ancien champion de boxe et actuel maire de Kiev Vitali Klitschko, 50 ans, photographié à un check-point aux abords de la capitale ukrainienne le 6 mars.

GENYA SAVILOV/AFP

S’il est des destins si fous que même Hollywood n’oserait les scénariser, c’est bien ceux du maire de la capitale, Vitali Klitschko, et de son frère Wladimir, qui ont grandi durant la guerre froide et sont désormais de farouches défenseurs d’une Ukraine indépendante et tournée vers l’Ouest. Vitali naît en 1971 à Belovodskoïé, dans ce qui est aujourd’hui le Kirghizistan. Wladimir voit le jour quatre ans plus tard, à Semipalatinsk, dans l’actuel Kazakhstan. Leur mère, enseignante, suit leur père, officier dans l’armée de l’air de l’Union soviétique, au gré de ses affectations. Lors de la sortie du documentaire «Klitschko» en 2011 – visible sur la plateforme d’Arte –, Vitali se souvient: «J’ai toujours cru que je serais amené à défendre mon pays contre des Américains fous furieux partis en croisade pour contrôler le monde.» Dans la même interview accordée au site Grantland, Wladimir évoque les armes dont il sait se servir à 12 ans, les grenades qu’il apprend à dégoupiller et l’entraînement physique intense auquel ils s’astreignent. «On nous avait lavé le cerveau», résume-t-il.

Vitali Klitschko

Wladimir et Vitali Klitschko dans leur jeunesse ont tous deux été champions du monde de boxe en catégorie poids lourds.

Bernd Wende/ullstein bild/Getty

Mais l’empire soviétique est en train de se démanteler. En 1985, Mikhaïl Gorbatchev lance les politiques de glasnost (transparence) et perestroïka (restructuration). La même année, les Klitschko rentrent dans la république socialiste soviétique dont ils sont originaires: l'Ukraine. La catastrophe de Tchernobyl va bouleverser leur vision du monde. Car la famille vit dans une base aérienne à une centaine de kilomètres de la centrale nucléaire. Le père, Vladimir, sera «l’un des premiers à arriver sur place» pour aider au nettoyage des lieux contaminés. Sa farouche loyauté au régime soviétique en prend un coup. «Depuis le tout début, le gouvernement a tenté de cacher la vérité», accuse-t-il dans le documentaire. Il mourra en 2011 d’un cancer directement lié, selon les médecins, à son exposition aux radiations de la centrale nucléaire.

Vitali Klitschko

Né en République socialiste soviétique kirghize (actuel Kirghizistan) d’un père officier dans les forces aériennes soviétiques et d’une mère enseignante, Vitali est resté très proche de son petit frère, Wladimir.

DR

Revenons en 1985. Vitali rêvait de suivre les traces de son père dans l’armée de l’air, mais son gabarit – adulte, il dépasse les 2 mètres et les 110 kilos – l’en empêche. Il se tourne vers les sports de combat, boxe, boxe anglaise, kickboxing et karaté, pour lesquels il se révèle d’une aptitude exceptionnelle. Il a 17 ans quand, avec une délégation de boxeurs ukrainiens, il pose le pied sur le sol américain. «A l’époque, c’était plus facile pour un Russe de voyager sur la Lune qu’aux Etats-Unis.» A son frère, il ramène… une bouteille de Coca-Cola.

Vitali Klitschko

Héros de l’Euromaïdan, les manifestations pro-européennes de janvier 2014: Vitali Klitschko, leader de l’opposition, est aspergé par un extincteur alors qu’il tente de s’interposer entre forces de l’ordre et manifestants.

Efrem Lukatsky/AP/Keystone

Les Klitschko n’ont jamais combattu l’un contre l’autre. Parce que, dit la légende, ils l’auraient promis à leur mère. Mais leurs carrières sont intimement liées. En 1996, Vitali se voit banni des JO d’Atlanta après un contrôle positif à la nandrolone, qu’il justifiera dans leur autobiographie parue en Allemagne, «Unter Brüdern» («entre frères»), par une blessure à la jambe. Son cadet passe de la catégorie poids lourds à super poids lourds pour le remplacer et décroche l’or. La même année, Vitali épouse une chanteuse, Natalia Egorova, qui lui donne trois enfants. De son histoire houleuse avec l’actrice américaine Hayden Panettiere, Wladimir aura, lui, une fille, née en 2014.

Vitali Klitschko

Wladimir et Vitali Klitschko dans la mairie de Kiev le 27 février.

Efrem Lukatsky/AP/Keystone

Passé professionnel, Vitali intègre une écurie allemande, pays où il devient, comme son frère, extrêmement populaire et avec lequel il garde de fortes attaches – la famille de Vitali se trouve actuellement à Hambourg. Sa notoriété et sa fortune, aujourd’hui estimée à 80 millions de dollars, explosent avec les titres de champion du monde qu’il remporte dans les années 2000, sous le surnom de Dr. Ironfist («docteur poing de fer») en raison du doctorat en sciences du sport décroché à Kiev. Un chiffre résume sa pugnacité sur le ring: 87,23% de victoires obtenues par KO. Dans le même temps, il s’implique dans la vie politique de son pays: en 2005, il devient conseiller du président Viktor Iouchtchenko. Et, dès 2006, il annonce sa candidature à la mairie de Kiev. Même si, dira-t-il en 2011, «la politique est un jeu sale. En boxe, il y a des règles, en politique, aucune. C’est plus comme du MMA.» L’année suivante, il est élu député pro-européen.

Vitali Klitschko

Vitali Klitschko avec la chancelière allemande Angela Merkel, en 2012. Il est entré en politique en 2006.

Kai Pfaffenbach/Reuters

Lors de la révolution de l’Euromaïdan de 2014, il s’impose comme l’une des figures de la contestation et envisage de se présenter à la présidentielle – il est alors fortement soutenu par Angela Merkel – avant de se rallier au futur vainqueur, Petro Porochenko. Il obtient la mairie de la capitale, est réélu en 2015 et en 2020. A la suite de son accession au pouvoir en 2019, l’actuel président, Volodymyr Zelensky, s’attaque, dans le cadre de son programme anti-corruption, à son prédécesseur comme à Vitali Klitschko, convoqué pour des histoires de vente de parcelle et qui se voit empêché d’accueillir Angela Merkel à l’aéroport l’été dernier: Zelensky verrait d’un mauvais œil la popularité de l’ex-boxeur. Mais, l’automne dernier, ce sont bel et bien l’actuel et l’ancien présidents qui se voient épinglés dans les Pandora Papers pour leurs réseaux de sociétés offshore.

Vitali Klitschko

En 2009, avant un combat face à Kevin Johnson (à sa dr.) à Berne, il s’essaie au cor des Alpes à la Kleine Scheidegg.

TOTO MARTI/Blick/Dukas

Désormais, Vitali, souvent flanqué de son frère, multiplie lui aussi les apparitions sur Twitter et Telegram dans lesquelles il montre les destructions par les bombardements russes, promet la victoire aux Ukrainiens et exhorte les Occidentaux à venir en aide à son pays. Quelle que soit l’issue du conflit, il est déjà entré dans la légende.

Par Albertine Bourget publié le 24 mars 2022 - 09:02