Aller au contenu principal
Publicité

Suisse

© Remo Naegeli

Pierre-Yves Maillard: «Il faut moins culpabiliser la population et investir dans la santé publique»

Conseiller national et président de l’Union syndicale suisse, Pierre-Yves Maillard reste critique sur la logique du confinement dans la gestion de la pandémie. Pour l’ancien ministre de la Santé du canton de Vaud, l’engorgement des hôpitaux et le ras-le-bol du personnel sont les conséquences d’une politique de la santé au rabais. Démonstration, chiffres à l’appui.

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré